Faites vous connaitre !

Cet emplacement publicitaire est disponible à la location, contactez nous !



Tapez un mot clé (exemple : TDI, Pajero...)


Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :
Format :
Inscription
Changer de format
Désinscription


Derniers essais


Dernières fiches techniques


Accueil 4rouesmotrices > Dossiers > Changer ses freins avant (disques et plaquettes)

Bookmark and Share

Changer ses freins avant (disques et plaquettes)

Changer ses plaquettes de freins (et éventuellement ses disques) pour les nuls

Changer ses plaquettes (et ses disques) est une opération qui n’est pas anodine et qui fait un peu peur, vu l’enjeu ! Pourtant, ce n’est pas si compliqué que cela, et c’est une opération assez semblable d’une voiture à l’autre. Si vous savez lire, si vous avez le bon équipement, c’est à la portée d’à peu près n’importe qui. Ainsi, pour les besoins de l’article, nous avons fait faire l’opération à un novice en mécanique et cela s’est très bien passé… Pour l’exercice nous avons opéré les freins avant d’un Toyota Land Cruiser (HDJ80), mais le principe est le même sur les autres voitures. Sur les autres voitures qui ont des freins à disques, bien sûr !

Matériel nécessaire
  • Pour changer les plaquettes :
    • Un cric (celui du véhicule ou un cric roulant, par exemple)
    • De quoi défaire l’écrou antivol
    • Un jeu de… plaquettes neuves !
    • Une clef dynamométrique
    • L’éventuel écrou antivol
    • Un tournevis plat
    • Facultatif : une blonde pour aller chercher de la bière au fur et à mesure
    • Facultatif : une chandelle (une chandelle de mécanicien, pas une bougie !)
    • Facultatif : une pince
  • Si l’on change aussi les disques :
    • Une douille de 54, ou une clef de moyeu Toyota pour HDJ80
    • Un jeu de disques de freins neufs
    • De la graisse polyvalente
    • Une caisse à douilles
    • Un marteau
    • Facultatif : une pince à joncs appelée « pince écarteuse »
    • Facultatif : un boulon de 14
    • Facultatif : un étau

Vous trouverez le matériel qui vous manque à la fois chez les marchands d’outillage, les centres autos ou les sites Internet spécialisés, selon nous la solution la plus simple et la plus rapide, notamment pour espérer trouver la douille de 54 ou la clef de moyeu Toyota. Euro4x4parts par exemple propose tout cela à un tarif raisonnable, et ils sauront vous guider en cas d’hésitation quant à votre choix.

Le démontage

Nous allons tour à tour démonter une roue, changer les freins, tout remonter puis nous attaquer à l’autre roue. Ne démontez surtout pas tout en même temps !

Démontez la roue !

Et oui, pour accéder aux freins, c’est la base ! Au cas où, nous allons vous rappeler quelques évidences : avant de lever la roue avec un cric, il faut mettre le véhicule en sécurité : mettre le frein à main, passer une vitesse (ou mettre la position Parking sur une boite automatique), et caler la roue opposée à celle démontée.
Ne levez toujours pas la voiture ! Il est plus simple de débloquer les écrous pendant que la roue est au sol… Utilisez l’écrou antivol s’il y en a un.
Ensuite, vous pouvez lever la voiture et enfin retirer la roue. Si vous avez une chandelle, mettez-la en place sous la voiture. Rappelons qu’il faut mettre le cric à l’endroit préconisé par le constructeur dans la notice du véhicule.

Astuce : mettez ensuite la roue démontée juste à côté, à l’horizontale, sous la voiture : ainsi, si par malheur le cric lâche et que la voiture retombe, elle tombera sur la roue. C’est mieux que si elle chute de tout son poids au sol, sur le disque, et éventuellement sur une partie de votre corps…

Sortez les plaquettes de freins

Alors, pour les nuls : une fois la roue déposée, vous serez face au disque (oui, le truc rond et brillant qui ressemble à un CD géant…). Sur l’un des côtés (avant ou arrière), le disque passe dans un étrier. C’est entre l’étrier et le disque en question que se trouvent les plaquettes… Il suffit maintenant de les échanger avec des neuves. D’une voiture à l’autre, les détails varient mais le principe reste le même : retirer les fixations puis les plaquettes.

Freins HDJ80

Voyons comment faire sur un HDJ80. Les plaquettes sont maintenues en place par une plaque en forme de « croix plate » dont les extrémités haute et basse sont arrondies. Oui, à expliquer comme ça c’est étrange mais quand on est face à la chose, on s’y retrouve. Pour retirer cette curieuse plaque, il faut retirer les deux goupilles (les axes) qui la maintiennent en haut et en bas. Pour retirer ces derniers il faut démonter l’agrafe de fixation, en fait une longue et fine pièce métallique (qui a dit fil de fer ?) qui passe à leur extrémité. Il suffit de la retirer soigneusement... Puis retirer les deux goupilles et la plaque de maintien. Vous pouvez maintenant sortir les plaquettes de freins, comme on sortirait une boite de céréales du placard.

Plaquettes de freins HDJ80

Astuce : pour plus de facilité par la suite, pensez à écarter les plaquettes de freins du disque avant de les retirer en faisant levier entre les deux avec un tournevis plat, et profitez-en pour repousser au maximum les pistons de l’étrier de frein dans leurs logements. Pour pouvoir repousser les pistons, il aura fallu commencer par retirer le bouchon du réservoir de liquide de frein…

En sortant les anciennes plaquettes, vous retirerez également les fines cales antibruit, si elles existent. Pensez à les garder car il faudra les remettre !
Si vous ne changez que les plaquettes, vous pouvez directement passer à l’étape de leur remontage. Si vous voulez également changer les disques, il faut continuer à démonter !

Démontez l’étrier complet !

Et oui, pour accéder au disque, il faut retirer l’étrier qui nous dérange !
Facile : derrière l’étrier de frein, vous trouverez deux boulons identiques (un vers le haut, et l’autre placé plus bas, à sa verticale) permettant de démonter l’étrier. Pour ce faire, il n’est pas nécessaire de débrancher la durit de frein. Le tuyau si vous préférez ! Ca vous évitera d’avoir à purger le circuit de freinage au remontage. Posez l’étrier de manière à ne pas abîmer ladite durit de frein.

Etrier de freins HDJ80

Maintenant, vous pouvez vous attaquer au démontage du moyeu. Vous verrez, c’est aussi facile que… sale.

Démonter le capuchon

A l’extrémité du moyeu, sur le HDJ80, il faut retirer un capuchon. A l’aide d’un tournevis plat et d’un marteau, chassez donc sortir ce capuchon ! Ici, ça n’est pas forcément évident à faire sauter, mais rassurez-vous, il sera d’autant plus facile de le remettre !

Moyeu de HDJ80

Ensuite, il faut retirer le jonc d’arrêt. C’est cette petite pièce, devant vous, qui fait penser à un anneau. La pince à joncs est fortement conseillée ! Et attention à ne pas faire « sauter » le jonc comme un ressort lorsque vous l’écartez pour l’enlever, ça n’est pas toujours facile à retrouver…

Moyeu de HDJ80

Astuce : pour retirer plus facilement le jonc d’arrêt, il est possible de rentrer un boulon de 14 au centre de l’arbre et de tirer vers soi pour libérer de quelques millimètres le jonc.

Moyeu de HDJ80

Démonter la main meneuse

La main meneuse est la pièce aux six écrous qui se trouve devant vous. Pour retirer cette main meneuse (aussi appelée flasque), il faut retirer les six écrous de montage de 12, et les rondelles plates qui vont avec.

Moyeu de HDJ80

Ensuite, il faut sortir les six rondelles coniques qui sont restées dans leurs logements. Pour les faire sortir un peu et ainsi pouvoir les attraper, il faut taper sur le côté avec le marteau. Quelques coups et vous pourrez les récupérer…

Freins de HDJ80

Ensuite, vous pouvez retirer la main meneuse, et le joint qui se trouve juste derrière. L’idéal serait de remplacer ce dernier par la même occasion. Mais au pire, vous pourrez toujours remettre l’ancien que vous venez d'enlever... soigneusement !

Freins de HDJ80

Démontez la partie toute sale

Démonter le moyeu n’est pas non plus bien dur, dans l’absolu. Seulement voilà, vous allez vous en mettre partout ou presque. Allez vous changer, ramenez des chiffons, pleins même, mettez des gants si vous en avez, c’est l’heure de jouer à Mimi Cracra ! Si vous voulez vous gratter le nez ou vous frotter les yeux, c’est tout de suite car après vous ne pourrez plus.

Bon, face à vous il y a du gras, beaucoup même. Au milieu de ce gras, il y a deux gros écrous séparés par une rondelle, ce qui ne saute pas forcément aux yeux. Au besoin, pour mieux s’y retrouver, retirer une partie de la graisse avec le tournevis plat et/ou avec un chiffon, ou du papier journal.

Moyeu de HDJ80

Face à nous donc se trouvent deux écrous, l’un derrière l’autre. Entre nos deux écrous, il y a une rondelle-frein. Cette rondelle, à ses extrémités, a été « tordue » pour être solidaire de l’écrou qui est juste là, face à vous. Avec le tournevis plat et le marteau, il faut détordre ce bout de rondelle, qui va vous permettre de retirer ce premier écrou (appelé contre-écrou), soit avec la douille de 54, soit avec la clef de moyeu Toyota (si vous avez un Toyota bien sûr, sinon utilisez l’outil approprié à votre cas…).

Moyeu de HDJ80

Moyeu de HDJ80

Une fois retiré le contre-écrou, vous pouvez détordre le bout de la rondelle-frein qui la retient solidaire de l’écrou du fond, et la récupérer.
Il vous reste à récupérer l’autre écrou (appelé écrou de réglage). Vous pouvez essuyer ces pièces. L’occasion de détordre complètement la rondelle frein, en la tapotant doucement avec le marteau sur une surface plate.

Moyeu de HDJ80

Moyeu de HDJ80

Maintenant, allez vous laver les mains comme vous le pourrez…

Démontez le disque de frein, le roulement et le moyeu d’essieu

Ca aussi c’est facile, car vous avez déjà retiré toute fixation. Vous prenez le disque à pleines mains (propres) et vous tirez l’ensemble vers vous ! Voilà c’est fait, merci, bonne journée… Récupérez le roulement (bague large comprenant des billes sur son tour) qui se trouve en son centre.
Ca y est, on est au bout, on a tout enlevé. Il n’y a plus qu’à changer le disque, et à tout remonter. Dans les règles.

 

Le remontage !

LA règle : la clef dynamométrique

Au remontage, on ne serre pas n’importe comment les pièces. Chaque pièce doit être serrée à une force bien précise, c'est-à-dire ni trop ni trop peu : c’est ce qu’on appelle le couple de serrage. Pour serrer en dosant parfaitement sa force, on utilise une clef dynamométrique, C'est une clef qui permet de se régler au couple souhaité (en faisant tourner une bague sur le manche ou autre, en fonction des modèles). Selon les clefs, le couple est indiqué en Nm (Newton-mètre) ou en mkg (mètre-kilogramme). Pour rappel, 1 mkg = 9.8 Nm…
Au fur et à mesure du remontage, nous vous indiquerons le couple préconisé par Toyota pour le HDJ80… Pour les autres véhicules, se rapporter à la revue technique ad hoc.

Préparez le disque neuf !

Comparez le vieux disque que vous venez de retirer avec le disque neuf que vous sortez de son emballage. Sur le vieux disque, il y a un bout en plus : le moyeu ! Avec la clef adaptée, récupérez ce bout en plus et mettez-le sur le disque neuf…

Disque de frein HDJ80

Astuce : pour cette opération, utilisez de quoi bloquer le disque, comme par exemple un étau. Il ne faudra pas trop serrer le disque neuf pour ne pas l’abimer !

Couple de serrage : 6.4 mkg / 64 Nm

Replacez le roulement et le disque

C’est clairement une opération salissante. Car avant de remettre en place le roulement au centre du disque, il faut le graisser ! Grattage de nez, frottage des yeux c'est avant mais surtout pas pendant… Ca y est ? On continue.
Il faut mettre une noix de graisse polyvalente dans la paume de la main, et il faut y « malaxer » le roulement jusqu’à ce qu’il soit plein de graisse neuve. Et vos mains aussi ! Remettez ensuite le roulement là où vous l’aviez trouvé, à savoir sur le disque, et remettez le tout en place sur l’essieu. Attention, en aucun cas il ne faut de la matière grasse sur le disque, donc lavez-vous bien les mains !

Roulement de HDJ80

Poussez bien pour que le disque et son roulement aillent tout au fond. Normalement, ça s’emboite parfaitement, et ça flatte le néophyte.

Réglez la précharge !

Le terme est classe, ça fait pro mais… Le meilleur, c’est que ça n’est pas vraiment plus dur à faire que le reste ! Tout d’abord, mettez en place la rondelle de butée. Très facile. Sale mais très facile.
Ensuite, remettez en place l’écrou de réglage, et serrez au couple.
Couple de serrage : 6.0 mkg / 59 Nm

Disque de HDJ80

Maintenant, vous tournez le disque de frein. 2 tours à gauche, 2 tours à droite… Il ne doit pas y avoir de point dur. Et puis vous desserrez l’écrou ! Pas complètement, juste de quoi être capable de tourner ledit écrou sans outil, du bout des doigts. Et là, vous resserrez à nouveau. Tout pareil.
Couple de serrage : 6.0 mkg / 59 Nm

Recommencez ! 2 tours à droite, 2 tours à gauche, inversement et réciproquement !! Vous desserrez un peu, de quoi tourner avec les doigts, et vous resserrez ! Définitivement. Mais un peu moins fort…
Couple de serrage : 5.4 mkg / 55 Nm

Freins de HDJ80

Ensuite, vous remettez la rondelle-frein. Vous vous souvenez, c’est celle que vous aviez détordue. Si d’ailleurs vous aviez oublié de la détordre, c’est le moment ou jamais. Et ensuite, vous la remettez.
Puis vous posez le contre-écrou par-dessus.
Couple de serrage : 9.0 mkg / 88 Nm

Disques de freins HDJ80

Avec le tournevis plat et le marteau, vous déformez deux pointes de la rondelle-frein : une pointe côté écrou du fond, une pointe côté écrou de devant. Ils sont maintenant solidaires.

Moyeu de HDJ80

Astuce : à chaque étape du remontage, vous pouvez régulièrement effectuer cette petite vérification toute simple : faire tourner le disque de frein et vérifier qu’il n’y a pas de point dur…

Replacer la main meneuse

Si vous avez acheté un joint neuf, mettez-le. Sinon, remettez le vieux ! Et dans la foulée, vous remettez la main meneuse. En bon français, vous remettez le bouchon à l’endroit tout sale où vous avez bricolé.

Main meneuse de HDJ80

Ensuite, vous remettez les 6 rondelles coniques, les 6 rondelles et les 6 écrous. C’est très facile, il ne reste plus qu’à serrer un poil tout cela.
Couple de serrage : 3.6 mkg / 35 Nm

Remettez le capuchon !

Il faut maintenant remettre le jonc d’arrêt. Pas trop difficile si vous avez la pince adaptée, plus casse-pied autrement. Rien de compliqué, juste casse-pied !
Astuce : pour installer plus facilement le jonc d’arrêt, il est à nouveau possible d’utiliser un boulon de 14 pour tirer vers soi l’arbre de quelques millimètres. Pensez à récupérer le boulon une fois le jonc en place !

Moyeux de HDJ80

Vous pouvez maintenant remettre le capuchon du moyeu avec le marteau.

Réinstallez l’étrier

Faites comme pour l’enlever mais dans l’autre sens. Bref, refixez l’étrier avec ses deux gros boulons. Evident, non ?
Dans la pratique, ça n’est pas plus compliqué que ça non plus… Il faudra juste serrer vigoureusement, les étriers de freins ne supportent pas des bras de petits joueurs !
Couple de serrage : 12.5 mkg / 123 Nm

Etriers de freins de HDJ80

Et si, comme on vous l’a conseillé, vous n’avez pas démonté la durit de frein, il n’y a pas de purge à faire. Ca tombe bien, ça n’était pas très rigolo…

Mettez des plaquettes neuves !

Logiquement, si vous avez acheté les bonnes plaquettes, et si vous aviez correctement repoussé les pistons à l’intérieur de l’étrier, ça devrait presque rentrer aussi facilement que si l’on mettait un livre sur une étagère ! Presque… Au besoin, repoussez à nouveau les pistons dans leur logement au maximum. Bien entendu, la partie râpeuse de la plaquette est celle qui se met contre le disque, pas l’inverse ! Une fois que c’est fait, penser à remettre en place les cales antibruit. Vous pouvez vous faciliter la vie en les mettant en même temps que les plaquettes...

Plaquettes de freins de HDJ80

Puis vous remettez en place les fixations de l’ensemble, dans notre cas (HDJ80) la pièce que nous avons appelé la « croix plate », cette espèce de plaque de maintien. Ensuite, vous glissez à leurs places les deux goupilles. Ne pas hésiter à faire légèrement bouger les plaquettes pour mettre en place plus facilement la croix et lesdites goupilles ! Enfin, vous remettez l’agrafe de fixation des goupilles.

Plaquettes de freins de HDJ80

C’est terminé… Ou presque : pensez à refermer le bouchon du réservoir de liquide de frein, après avoir vérifié si le niveau est bon évidemment. Sinon... Complétez !

Remettez la roue !

Maintenant, vous pouvez remettre la roue. Attention, là comme ailleurs, il y a un couple de serrage à respecter pour les écrous…
Couple de serrage : 15 mkg / 147 Nm

Recommencez !

Maintenant que vous avez fait un disque, vous pouvez tout recommencer pour faire l’autre, du côté opposé. Reprenez les explications, mais vous verrez que vous irez déjà beaucoup plus vite que la première fois…

Rodez vos freins !

Vous venez de changer vos plaquettes de freins, et peut-être vos disques par la même occasion. Ca ne veut pas dire qu’il faut partir plein gaz, façon rallye ! Au contraire : les nouveaux freins ont besoin d’être un peu rôdés !
Pour commencer, avant de démarrer, appuyez 2-3 fois sur la pédale de freins pour pomper. Pendant les premières centaines de kilomètres, freinez tranquillement et laissez tout ceci se mettre en place… Vous pourrez d’autant mieux sortir la grosse attaque ensuite !

Texte & photos : Manu Bordonado

Réagir au tutorial sur le changement de freins sur le forum

 


Anciens dossiers

Juillet 2017:
Décembre 2016:
Octobre 2016:
Août 2016:
Juin 2016:
Avril 2016:
Mars 2016:
Octobre 2015:
Aout 2015:
Juillet 2015:
Mai 2015:
Avril 2015:
Mars 2015:
Janvier 2015:
Novembre 2014:
Octobre 2014:
Août 2014:
Juin 2014:
Mars 2014:
Novembre 2013:
Décembre 2012:
Septembre 2012:
Août 2012:
Juin 2012:
Juin 2012:
Mai 2012:
Avril 2012:
Février 2012:
Juin 2011:
Juin 2011:
Mai 2011:
Octobre 2010:
Février 2010:
Juillet 2009:
Mai 2009:
Janvier 2009:
Décembre 2008:
Août 2008:
Juin 2008:
Février 2008:
Octobre 2007:
Août 2007:
Juillet 2007:
Mai 2007:
Octobre 2005:
Août 2005:
Avril 2005:
Janvier 2005:
Novembre 2004:
Octobre 2004:
Avril 2004:
Janvier 2004:
Septembre 2003:
Mai 2003:
Avril 2003:
Octobre 2002:

Le rasso 4x4 Grand Sud 2017
Le team TGO se reengage a l Africa Eco Race
Les 4x4 du Mondial de l'Automobile 2016
Le salon de Valloire 2016
Le rasso 4x4 Grand Sud 2016
Le futur Mitsubishi Pajero Convertible
Le salon de Genève 2016
Prépa: le Toy HZJ74 de Dream Team
Les Zuk Days 2015
Prépa: Le Garafot by Garage 23
Le rasso 4x4 Grand Sud 2015
Prépa: Nissan Patrol GR 4.2 Diesel by Safari
Paris-Pékin en 2cv, la fin 25 ans après ?
Le futur Mercedes Classe GLE
Décès du jeune Martin Pugliesi: accident ou homicide ?
Les 4x4 du Mondial de l'Automobile 2014
Tous à Valloire !
Le rassemblement 4x4 Grand Sud 2014
Le rassemblement 4x4 Grand Sud 2013
Comparez les assurances !
Humvee, le retour du Hummer
Les 4x4 au Mondial de l'automobile de Paris
Hausse des assurances auto cet été
Beauduc, mode d'emploi
Le rassemblement 4x4 Grand Sud 2012
Des Toyota Hilux au pôle sud
Questions posées aux candidats sur les loisirs verts
L'année 2011 du Codever
Le raid Hummer Adventure 2011
Le rassemblement 4x4 Grand Sud 2011
Changer ses freins avant (disques et plaquettes)
Le Mondial de l'Automobile 2010
Les Toyota Land Cruiser
Val d'Isère 2009
Le Landmania 2009
La Croisière Blanche 2009
Hors série: essai Mitsubishi Strakar
Le raid Dakargentine 2009
Scoop: le nouveau Kia Sportage
Le trial de Vallon4x4
Asian Auto Parts Marseille
Le salon de Val d'Isère
Indiscrétions sur le Mercedes GLK
Le Landmania 2007
Les chemins: accès et interdits
Le salon de Val d'Isère
Préparer ses premières randonnées
Tout savoir sur les pneumatiques
Tirefor (tire-cable), mode d'emploi
Le mondial de l'Automobile
Différentiels, fonctionnement et utilisation
Les différentes transmissions des 4x4
Le salon de Francfort
Le moteur à 4 temps
Les 10 commandements du franchisseur
Comment détruire sa Jeep