www.piecesauto24.com

Faites vous connaitre !

Cet emplacement publicitaire est disponible à la location, contactez nous !



Tapez un mot clé (exemple : TDI, Pajero...)


Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :
Format :
Inscription
Changer de format
Désinscription


Derniers essais Toyota


Dernières fiches techniques Toyota


Accueil 4rouesmotrices > Essais routiers > Toyota > Toyota Land Cruiser KDJ90

Librairie Toyota


Toyota Land Cruiser KDJ90 : Essai

Jusqu'à la sortie de la Série 90, les Toyota Land Cruiser châssis court étaient plus ou moins rustiques. Avec ce modèle confortable et bien équipé, Toyota changeait la donne et répondait aux Patrol GR et Pajero.

Toyota Land Cruiser KDJ90

Jusqu'ici, la gamme Toyota Land Cruiser était composée d'une part de la série 70, excellent franchisseur mais un peu rustique pour une demande devenue plus polyvalente, et la série 80, très polyvalente, mais aussi encombrante que chère. Entre les deux, un marché pour les 4x4 polyvalents et de taille moyenne, avec en tête de ce marché, les Nissan Patrol GR (alors meilleure vente en France) et Mitsubishi Pajero. Pour cela, une ligne arrondie où les angles saillants n'ont pas leur place, un châssis à l'empattement moyen, une porte unique pour accéder au coffre, des boucliers en composites, et une ligne qui rappelle fortement celle du Pajero.

Sous le capot, le KZJ90 (KZ désignant le moteur 1KZ-TE, J pour Land Cruiser, 9 pour la génération et 0 pour la variante) reprend une légère variante du moteur 3 litres déjà connu des KZJ73, avec 125 chevaux et 29.5 mkg à 2400 tr/min. A injection indirecte, ce moteur ne sera pourtant qu'une étape. En effet, 4 ans plus tard apparaît son successeur, le KDJ90. Son moteur 1KD-TE se distingue par une modernisation à tous les étages. Le turbo devient à géométrie variable et il se dote (enfin) d'un intercooler, la distribution à double arbre à cames en tête commande 16 soupapes, et l'injection devient directe en adoptant une rampe commune. Le résultat ne se fait pas attendre : la puissance passe de 125 à 163 ch, et le couple de 29.5 à 35.0 mkg, sur une plage allant de 1600 à 3200 tr/min.

Avec une telle cavalerie sous le capot, le résultat ne se fait pas attendre : Si à très bas régime (moins de 1500 tr) on regrette le couple et la rondeur du KZJ, le KDJ90 est plein de vie ensuite. Plein de vie, c'est même dire que l'on se calme rapidement sur la pédale d'accélérateur, pour le confort des passagers que l'on presse régulièrement dans les dossiers, mais aussi parce qu'on se retrouve vite à des vitesses illégales. En conduite rapide, c'est donc très agréable, et l'on n'attend pas un 4x4 à pareille fête. En conduite plus tranquille, on pourra regretter en revanche l'élasticité du KZJ, et sa sonorité plus policée. Personne n'est parfait… Néanmoins, sa santé aura raison de la version V 6 essence qui disparaîtra du catalogue pour l'occasion.

Contrairement à tous les Land Cruiser ayant existé jusqu'alors, le 90 n'est pas équipé de deux ponts rigides : on a droit ici à un train avant triangulé, l'arrière restant classiquement rigide. Ce schéma est repris sur tout 4x4 polyvalent : Frontera, Pajero, Terrano, etc… Principal avantage, un confort accru grâce à un meilleur travail des suspensions, et une tenue de route améliorée, principalement grâce à une direction nettement plus précise et incisive, ainsi qu'un meilleur rayon de braquage. Tout ceci également aidé par la motricité optimale apportée par la transmission intégrale permanente. Attention cependant, tout n'est pas si rose : l'essieu avant est trop faiblement amorti, et se met à pomper dès que le rythme augmente. Sur route, cela peut devenir désagréable. Sur piste, ce n'est pas gérable et il faut impérativement lever le pied.

Toyota Land Cruiser KDJ90

Dommage car le KDJ90, vif et maniable, se prête par ailleurs assez bien à l'exercice de la piste. Et plus ça tourne, plus il met en valeur ces qualités. Car un châssis court de cette puissance, ce n'est pas fréquent lors de sa sortie en 2000. En franchissement avancé, le KDJ90 est un bon client. Le moteur permet de passer à tous les régimes, et donc sur n'importe quel rapport. Le véhicule propose des angles intéressants et ne frotte pas partout une fois que l'on a pris soin de retirer les marche-pieds. En revanche, les roues avant indépendantes ne sont pas en mesure de reproduire les débattements de suspension d'un 4x4 à deux essieux rigides. La parade viendra donc du blocage de différentiel arrière, livré en série sur la finition VX. De ce côté, un Patrol GR proposant de gros débattements ET le blocage de différentiel arrière gardera l'avantage. Que lui reprendra sans doute ailleurs le KDJ90, mieux motorisé.

Côté équipements, deux finitions existent, GX et VX. La première est comme à l'accoutumée assez dépouillée, aussi notre préférence ira la version VX , équipée de la climatisation, des élargisseurs d'ailes, de tous les plastiques peints (plus fragiles en tout-terrain, certes), et surtout du blocage de différentiel arrière.

Le Toyota Land Cruiser KDJ90 est très homogène, que ce soit sur route revêtue ou non. Il sera capable de tout faire avec brio, pourvu qu'on améliore son amortissement à l'avant. Très fiable, ce véhicule a de beaux jours devant lui sur le marché de l'occasion, et il le mérite.

Bookmark and Share


Toyota Land Cruiser KDJ90 : Fiche technique
Caractéristiques techniques
Marque : ToyotaToyota
Modèle : Land Cruiser KDJ90 GXLand Cruiser KDJ90 VX
Années de production : 2001-20022001-2002
Type du moteur : 4 cylindres en ligne4 cylindres en ligne
Energie : DieselDiesel
Disposition du moteur : Longitudinal avantLongitudinal avant
Alimentation : Common railCommon rail
Suralimentation : Turbo à géométrie variable+intercoolerTurbo à géométrie variable+intercooler
Distribution : Double arbre à cames en têteDouble arbre à cames en tête
Nombre de soupapes : 4 par cylindre4 par cylindre
Alésage & Course : 96.0 x 103.096.0 x 103.0
Cylindrée : 29822982
Compression : 18.418.4
Puissance : 163 ch à 3400 tr/min163 ch à 3400 tr/min
Couple : 35.0 mkg à 1600 tr/min35.0 mkg à 1600 tr/min
Boite de vitesses : 5 rapports5 rapports
Réducteur : SérieSérie
Puissance fiscale : 1111
Transmission : IntégraleIntégrale
Différentiel avant : LibreLibre
Différentiel central : BlocableBlocable
Différentiel arrière : Glissement limité, option blocBlocable
Antipatinage : NonNon
ESP : NonNon
Direction : Crémaillère, assistéeCrémaillère, assistée
Carrosserie : Break 3 portes 5 placesBreak 3 portes 5 places
Longueur : 433 cm433 cm
Largeur : 173 cm182 cm
Hauteur : 187 cm187 cm
Coffre : 450 litres450 litres
Garde au sol : 245 mm245 mm
Pente franchissable : -%-%
Angle d'attaque :
Angle central :
Angle de sortie :
Dévers maximal :
Gué : 0 mm0 mm
Cx : --
Suspensions avant : Triangles superposésTriangles superposés
Suspensions arrière : Essieu rigide, ressorts hélicoïdauxEssieu rigide, ressorts hélicoïdaux
Freins avant : Disques ventilésDisques ventilés
Freins arrière : Disques ventilésDisques ventilés
ABS : NonNon
Pneus avant : 215/80 R16265/70 SR16
Pneus arrière : 215/80 R16265/70 SR16
Poids : --
Poids tractable : 28002800
Performances
Poids/Puissance : 00
Vitesse : 167167
0 à 100 km/h : 12.412.4
400 mètres DA : 18.618.6
1000 mètres DA : 34.234.2
Consommations
Sur route : --
Sur autoroute : --
En ville : --
En tout terrain : 13.013.0
Moyenne : 11.111.1
Reservoir : 90 L90 L
Autonomie autoroute : --
Emissions de CO2 : 0 g/km0 g/km
Prix & équipements
NB d'airbags : 22
Climatisation : -Série
Prix de base : Plus fabriquéePlus fabriquée
Services
Assurez la
Financez la
Achetez la sous enchères
Donnez votre avis
iciici

Liens

Avis des internautes
funtoy
Modèle concerné : Toyota Land Cruiser KZJ70
Note : 7/10
4x4 rustique mais avec un chassis très costaud, idéal pour la rando en France, moteur très agréable, idéal pour les balades TT, ne vaut pas un Defender en franchissement mais plus polyvalent.
alviset eric
Modèle concerné : Toyota Land Cruiser KDJ90 GX
Note : 9/10
Super vehicule dès que l'on a remplacer les amortisseurs. Pour ma part, j'ai monté des Bilstein + ressort eibach. Sur les pistes du sud Tunisien, plus on accelère plus on est sur des rails. J'ai monté aussi le boitier Adonis et en montagne, ça donne des ailes( 220 ch environ)
On retrouve du couple trés bas ce qui permet des coups de collier pour le franchissement sans pour autant décoller une fois en haut. Sur route très bon confort de conduite bonne tenue dans les virages.
Par contre le freinage reste un peu juste et on bouffe les plaquettes rapidement. Après un voyage en Tunisie , un au Maroc et un en Italie je trouve ce vehicule très polivalent

jbl13 jbl13
Modèle concerné : Toyota Land Cruiser KDJ95 GX
Note : 5/10
Excellent véhicule surtout après un changement des suspensions (STRS + Bilstein) qui le rend très agile en franchissement avec des débattements plus importants et très précis sur route avec une certaine fermeté très confortable tout de même.
En mai prochin je pars 15 jours pour 3000 kms de pistes très variées au Maroc ce qui me permettra de tester au mieux ses nouvelles suspensions.

ischrecht
Modèle concerné : Toyota Land Cruiser BJ45
Note : 9/10
rien

jo-bath
Modèle concerné : Toyota Land Cruiser BJ43
Note : 9/10
attention les verterbres pour le reste
un tarcteur qui à démarré tout l'hiver même en Haute Savoie aprés 15 jours dehors !!!!
ayant eu pas mal de 4x4 même moderne je n'ai pas peur d'aller pus haut

meyer pascal
Modèle concerné : Toyota Land Cruiser KDJ125 VX-VXE
Note : 8/10
Tout à fait d'accord avec la majorité des évaluations disponibles dans la presse spécialisée.

Une interrogation personnelle quant à la proportion réelle (cas recensés/nombre de véhicules circulant) des déchirures de supports de batteries.

Un regret: le manque de modularité des sièges arrières comparé au rav4 et accessiblité aux places arrières limite par le côté droit et acrobatique côté gauche.

Dernier regret: le gps ne prenant pas en compte le traffic en temps réel
(désolant sur un véhicule de ce prix).

corstoy2b
Modèle concerné : Toyota Land Cruiser BJ40
Note : 8/10
rien fait de mieux dans ce type de vehicule de vrai tracteur increvable

dole
Modèle concerné : Toyota Land Cruiser KDJ95 Auto VX-VXE
Note : 5/10
bjr problème de culasse parait-il sur les 3.0 td de1996-97-98-99 que toyota ne veut pas reconnaitre malgré les nombreuses plaintes recues.IL y a eu une modif sur cette pièce en juin 99. merci de m'eclairer avant ma prise de decision d'achat sur un VX BVA de 1997 a bientot

christophe
Modèle concerné : Toyota Land Cruiser KZJ70
Note : 8/10
pas mal en tt d origine excellent prepare