www.piecesauto24.com

Faites vous connaitre !

Cet emplacement publicitaire est disponible à la location, contactez nous !



Tapez un mot clé (exemple : TDI, Pajero...)


Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :
Format :
Inscription
Changer de format
Désinscription


Derniers essais Toyota


Dernières fiches techniques Toyota


Accueil 4rouesmotrices > Essais routiers > Toyota > Toyota RAV4 Long 115 D4D

Librairie Toyota


Toyota RAV4 Long 115 D4D : Essai

Toyota RAV4 Long D4D


Toyota sait faire des 4x4, il s'agit même du premier producteur mondial de ce type de véhicule. Aussi sait-il "sentir" le marché mieux qu'un autre. Le concept RAV4 est ainsi parti d'un simple constat. Beaucoup de gens achètent des 4x4 pour leur look, leur motricité par tous les temps, leur fiabilité, leur sécurité en cas de choc, et leur position de conduite surélevée. Mais ces gens là ne s'en servent absolument pas pour faire du franchissement. Dès lors, pourquoi ne pas leur offrir ces caractéristiques, mais on passant à la trappe châssis séparé, essieux rigides et réducteur ? Ainsi, le Recreational and Active Vehicle 4 wheels drive (RAV4) aura une caisse autoportante, un moteur transversal, une transmission intégrale et 4 roues indépendantes. En fait, on aura affaire à une berline intégrale, mais rehaussée et dotée d'une plastique évoquant les 4x4 traditionnels.

La France est sans doute le seul pays où le premier SUV de l'histoire fut lancé sous le nom de Fun Cruiser afin de profiter du prestige du grand frère Land Cruiser. C'était compter sans Ford qui avait déposé l'appellation fun (mais jusqu'où iront-ils ?) qui imposa à Toyota France de renommer ces véhicules RAV4, comme partout ailleurs.

Rapidement le succès fut au rendez-vous, et permit à Toyota de développer progressivement une gamme. Un châssis long permit aux familles de goûter aux joies du SUV. En 2000, une refonte complète du véhicule est intervenue afin de résister à la pression grandissante de la concurrence. Enfin, un diesel s'est installé sous le capot pour des raisons de consommation. C'est ce dernier rejeton que nous essayons aujourd'hui : le RAV4 Long D4D. Toyota avait besoin depuis longtemps d'un bon diesel pour sa gamme de voitures particulières : Corolla, Avensis et Previa boxaient dans des catégories ou sans gas-oil, point d'avenir. Le japonais développa donc un 4 cylindres de 2 litres, équipé de tout ce qu'un diesel moderne peut demander : turbo, intercooler, double arbre à cames en tête, 4 soupapes par cylindre, et injection de type common rail. Le résultat ? Le moteur D4D et un des meilleurs du genre, qui ne craint pas d'être monté dans un véhicule aussi lourd qu'un Previa, ou qu'un… RAV4.

Le public semble unanime au sujet du design du RAV4, au moins dans le cas de l'actuelle mouture : il est superbe. Son capot, court est plongeant, est surmonté sur cette version D4D d'une large prise d'air, ce qui renforce sa ligne dynamique. Sa roue de secours est placée à l'extérieur de la voiture, pardon, du SUV, pour montrer que l'on a bien affaire à un baroudeur. Tous les RAV4 sont vendus en France dans leur exécution haut de gamme VX, qui implique jantes alu, antibrouillards et peinture intégrale. Dans sa catégorie, le RAV4 Long est l'un des plus… courts, ce qui est à double tranchant. Certes, il braque bien et sera facile à garer, mais son coffre et ses places arrière ne seront pas les plus conséquents. A garder à l'esprit lors de l'achat. Le tableau de bord est très réussi, avec ses compteurs à fonds blancs et son grand écran multifonction placé sur la console centrale. Autoradio, ordinateur de bord et climatisation automatique son fournis en série, seul la navigation GPS et l'intérieur cuir restant en option.

Coup de clé, on sait tout de suite que l'on a affaire à un diesel à injection directe. Mais le moteur ne claque qu'au ralenti, et cela n'est donc pas vraiment gênant. C'est maintenant, sur route, que le RAV4 va vraiment montrer sa supériorité face à un 4x4 traditionnel. Ca marche bien, très bien même, et plus on hausse le rythme, plus le RAV4 plait : les 4 roues indépendantes absorbent bien les inégalités de la chaussée, la suspension relativement ferme maintient bien la caisse en virage et empêche tout mouvement de pompage. La direction, elle, est aussi directe que précise. Ne changez rien, il est parfait.

Le RAV4 ne dispose pas de blocage du différentiel central et n'a pas de gamme courte ni même un rapport " rampant ". Il est donc intéressant de voir comment il va se débrouiller avec tout cela. Et bien pas si mal que ce que l'on aurait pu penser, tant que l'on est sur revêtement sec. Sur piste, il se comporte bien et glisse peu. En franchissement, les limites seront rapidement atteintes puisqu'en l'absence de première courte, on sera toujours obligé d'aborder l'obstacle avec un peu de vitesse, et avec les conséquences qui vont avec, en cas d'échec… De même, le bouclier avant et les bas de caisse sont exposés, et le conducteur sera peu enclin à prendre le risque de les faire frotter. Mais globalement, le RAV4 permet d'aborder toutes les pistes sèches, et en étonnera plus d'un dans le cadre d'un franchissement léger. Sur sol sec uniquement, car en cas de sol gras, les sculptures des pneus routiers se rempliront instantanément, l'adhérence partant alors en fumée. Mais tout ceci n'est pas grave : par définition le RAV4 n'a pas été conçu pour cela, et c'est tout à son honneur d'en faire autant !

 

Bookmark and Share


Toyota RAV4 Long 115 D4D : Fiche technique
Caractéristiques techniques
Marque : Toyota
Modèle : RAV4 (2001) Long 115 D4D
Années de production : 2001-2005
Type du moteur : 4 cylindres en ligne
Energie : Diesel
Disposition du moteur : Transversal avant
Alimentation : Common rail
Suralimentation : Turbocompresseur + intercooler
Distribution : Double arbre à cames en tête
Nombre de soupapes : 4 par cylindre
Alésage & Course : 82.2 x 94.0
Cylindrée : 1995
Compression : -
Puissance : 113 ch à 4000 tr/min
Couple : 25.5 mkg à 1800 tr/min
Boite de vitesses : 5 rapports
Réducteur : Non
Puissance fiscale : 8
Transmission : Intégrale
Différentiel avant : Libre
Différentiel central : Viscocoupleur
Différentiel arrière : Libre
Antipatinage : En option
ESP : En option
Direction : Crémaillère, assistée
Carrosserie : Break 5 portes 5 places
Longueur : 425 cm
Largeur : 179 cm
Hauteur : 171 cm
Coffre : 400 litres
Garde au sol : 195 mm
Pente franchissable : -%
Angle d'attaque :
Angle central :
Angle de sortie :
Dévers maximal :
Gué : 0 mm
Cx : -
Suspensions avant : Mc Pherson
Suspensions arrière : Triangles superposés
Freins avant : Disques ventilés
Freins arrière : Disques
ABS : Serie
Pneus avant : 215/70 R16
Pneus arrière : 215/70 R16
Poids : 1490
Poids tractable : 1500
Performances
Poids/Puissance : 13.1
Vitesse : 176
0 à 100 km/h : 11.8
400 mètres DA : 18.4
1000 mètres DA : 34.2
Consommations
Sur route : 6.6
Sur autoroute : 7.7
En ville : 8.7
En tout terrain : -
Moyenne : 8.3
Reservoir : 57 L
Autonomie autoroute : 740
Emissions de CO2 : 190 g/km
Prix & équipements
NB d'airbags : 6
Climatisation : Série
Prix de base : Plus fabriquée
Services
Assurez la
Financez la
Achetez la sous enchères
Donnez votre avis
ici

Liens

Avis des internautes
schtroumpf
Modèle concerné : Toyota RAV4 (2001) Long 115 D4D
Note : 5/10
Excellente impression globale. Nerveux, bonne tenue de route, performant, consommation tout à fait raisonnable.
Très bonne position de conduite, un seul petit bruit parasite dans l'habitacle qui semblait provenir du tableau de bord, un simple morceau de mousse derrière la boîte à gants a résolu le problème. Il va sans dire que les matèriaux de la planche de bord et des intèrieurs de portes sont indignes d'un véhicule de ce prix .... Attention aux ongles longs ! ou au chien-chien qui griffera irrémédiablement ces plastiques bas de gamme.
On peut regretter également l'uniformité du cache roue de secours, qui contrairement à son homologue américain n'est pas décoré.
lecoissou
Modèle concerné : Toyota RAV4 (2001) Long 115 D4D
Note : 10/10
Ma note est de 10/10 puisque je suis en train d'en acheter un !!!

didier
Modèle concerné : Toyota RAV4 (2001) Long 115 D4D
Note : 6/10
Le véhicule est excellent et est agréable aussi bien sur autoroute qu'en ville. La technologie est celle de Toyota donc le top. La finition est celle de Toyota donc très moyenne. Problème de bruits dans tableau de bord irrésolus après 4 visites chez Toy. Dommage pour un véhicule de ce prix et aussi réussi dans l'ensemble.

vandoor michael
Modèle concerné : Toyota RAV4 (2001) Long 115 D4D
Note : 6/10
pour:
-tres beau véhicule tres bien fini tant à l'extérieur qu'à l'intérieur.
-moteur performant, souple et peu gourmant.
-fiabilité toyota et programme de garantie.
-espace intérieur et habitabilité.
-excellente position de conduite.

contre:
-presence sonore du moteur à froid mais aussi à chaud.
au delà de 120 km/h le bruit du moteur est couvert par les bruits de roulement à tel point que l'on ne s'entend plus à l'interieur du vehicule.
-manque cruel de certains equipements tel que le degivrage des retros, pas d'airco automatique...