www.piecesauto24.com

Faites vous connaitre !

Cet emplacement publicitaire est disponible à la location, contactez nous !



Tapez un mot clé (exemple : TDI, Pajero...)


Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :
Format :
Inscription
Changer de format
Désinscription


Derniers essais Toyota


Dernières fiches techniques Toyota


Accueil 4rouesmotrices > Essais routiers > Toyota > Toyota Land Cruiser SW FJ55

Librairie Toyota


Toyota Land Cruiser SW FJ55 : Essai

Les Toyota Land Cruiser Station Wagon sont entrés dans la légende pour leurs qualités de puissance et de fiabilité, citées en référence à toutes les époques. Retour sur le premier de la lignée, le FJ55.

Toyota Land Cruiser Station Wagon FJ55

Le premier Land Cruiser avait été conçu comme un véhicule militaire léger pouvant également convenir à un usage civil et capable de remplacer la Jeep américaine. Mais avec les années, une demande pour une version plus familiale, plus grosse et capable d'emmener plus de passagers et plus de bagages se faisait sentir.

Pour répondre à cette demande, Toyota a développé les FJ35V et FJ45V: empattements allongés et carrosseries spécifiques fermées étaient au programme. Mais afin de coller au marché naissant, on lança l'étude d'un Toyota Land Cruiser spécifique. A l'époque, les breaks capables de transporter famille et bagages ne manquaient pas, mais tous jetaient l'éponge lorsque la route et/ou la météo se dégradai(en)t. Le FJ55 allaient remplir les attentes de toutes ces familles…

Toyota Land Cruiser Station Wagon FJ55

Ce sont les ingénieurs qui ont façonné la forme des premiers Land Cruiser. Le design n'était alors qu'une notion secondaire, surtout pour de tels véhicules utilitaires, et les quelques designers de l'époque étaient concentrés sur les Crown et Corona. Ce n'est que plus tard que le bureau de style s'est penché sur la gamme des 4x4… C'est en juillet 1967 que Toyota a présenté son Station Wagon FJ55V. Abandonnant un certain nombre d'éléments esthétiques de la Série 40, il profitait d'une caisse allongée mais également élargie, apte à optimiser l'espace intérieur. Cela dit, le FJ55 n'est pas le 4x4 le plus élégant que Toy nous ait offert et il était souvent surnommé à travers le monde the Iron Pig (cochon d'acier). A noter que la conception a en revanche tenu compte des premiers crash-tests américains, ce qu'on ne soupçonne pas non plus en le regardant !

Toyota visait également avec son FJ55 les marchés australiens et américains et en a tenu compte dans sa conception. Le châssis devait être capable d'encaisser les pires souffrances dans le bush australien, tandis que le Land Cruiser Station Wagon devait être capable de cruiser durant des heures sur les highways américaines grâce à une motorisation adaptée. C'est pourquoi c'est le moteur 1F qui a été retenu: ce 6 cylindres de quelques 3.9 litres et 123 chevaux était parfaitement adapté à cet usage. En 1975, suivant les évolutions du reste de la gamme, le moteur 2F l'a remplacé: sa cylindrée poussée à 4.2 litres autorisait 135 chevaux. A un an de sa retraite, un diesel est apparu dans la gamme: le BJ55 et son moteur 2B, un 4 cylindres de 3.2 litres et 85 chevaux.

Toyota Land Cruiser Station Wagon FJ55

A l'intérieur, le haut du tableau de bord a gagné une garniture plastique pour protéger les occupants en cas de collision. Les éléments rappellent bien entendu ceux des Série 40, mais avec une petite recherche de luxe en plus. Comme sur la Série 40, le FJ55V avait une banquette 3 places à l'avant qui a pu par la suite être remplacée contre supplément par deux sièges séparés. La banquette arrière est bien entendu rabattable pour pouvoir augmenter au besoin le volume de chargement. Le plancher de coffre est plat et il est recouvert d'acier. Pour y accéder, le constructeur donnait le choix entre deux portes battantes façon ambulance ou un hayon accompagné de sa ridelle rabattable: ce choix a depuis existé sur tous les Land Cruiser Station Wagon qui ont suivi : les 60, 80 et 100.

Les Toyota Land Cruiser Station Wagon FJ55 ont été populaires en tant que 4x4 familiaux, surtout en Australie, mais ont également connu une petite carrière chez… les pompiers, qui ont vite vu en lui leurs capacités à déplacer de lourdes charges, mais aussi à atteindre les points les plus reculés grâce à son besogneux 6 cylindres en ligne et à ses 4 roues motrices. Bien entendu, les carrosseries étaient modifiées en conséquence. Une fois réformés, ils ont d'ailleurs souvent connu une seconde carrière comme véhicule de pompier en Afrique ou en Nouvelle Zélande…

Toyota Land Cruiser Station Wagon FJ55 pompier

Avant qu'il ne soit remplacé par les 60 en 1980, les 55 avaient été produits pendant 13 ans, une carrière assez longue dans le milieu automobile. Le design affichait le poids des années (sic), mais le 55 restera dans l'histoire comme le premier modèle de la dynastie des Toyota Land Cruiser Station Wagon.

  Pourquoi FJ55 ?

Un matricule aussi indigeste que celui-ci suit chaque véhicule produit par Toyota. Le F désigne le type de motorisation (ici, les moteurs 1F ou 2F). Le J désigne la famille des Land Cruiser chez Toyota, et le premier 5 la génération dont il s'agit. Enfin, à l'époque le dernier chiffre du matricule désignait l'empattement et 0 désignait la carrosserie la plus courte. Ayant un empattement long comme le FJ45, le Station Wagon pris donc le matricule de FJ55 (ou BJ55 en diesel).
Aujourd'hui, ce type de matricule est toujours en cours et le dernier chiffre désigne toujours l'empattement. Mais le 0 désigne à présent la version de base et les autres chiffres ses dérivés. C'est ainsi que le KDJ120 est un châssis long et que le KDJ125 est un châssis court…


Réagir sur le forum

Bookmark and Share


Toyota Land Cruiser SW FJ55 : Fiche technique
Caractéristiques techniques
Marque : ToyotaToyota
Modèle : Land Cruiser SW FJ55Land Cruiser SW FJ55
Années de production : 1966-19741975-1980
Type du moteur : 6 cylindres en ligne6 cylindres en ligne
Energie : EssenceEssence
Disposition du moteur : Longitudinal avantLongitudinal avant
Alimentation : CarburateurCarburateur
Suralimentation : --
Distribution : Arbre à cames latéralArbre à cames latéral
Nombre de soupapes : 2 par cylindre2 par cylindre
Alésage & Course : 90.0 x 101.694.0 x 101.6
Cylindrée : 38784230
Compression : 7.87.8
Puissance : 123 ch à 3800 tr/min135 ch à 3600 tr/min
Couple : 26.7 mkg à 2200 tr/min31.7 mkg à 1800 tr/min
Boite de vitesses : 4 rapports4 rapports
Réducteur : SérieSérie
Puissance fiscale : 22-
Transmission : 4x4 enclenchable4x4 enclenchable
Différentiel avant : LibreLibre
Différentiel central : NonNon
Différentiel arrière : LibreLibre
Antipatinage : NonNon
ESP : NonNon
Direction : A billesA billes
Carrosserie : Break 5 portes 5 placesBreak 5 portes 5 places
Longueur : 467 cm467 cm
Largeur : 173 cm173 cm
Hauteur : 186 cm186 cm
Coffre : 0 litres0 litres
Garde au sol : 0 mm0 mm
Pente franchissable : -%-%
Angle d'attaque :
Angle central :
Angle de sortie :
Dévers maximal :
Gué : 0 mm0 mm
Cx : --
Suspensions avant : Ressorts à lamesRessorts à lames
Suspensions arrière : Ressorts à lamesRessorts à lames
Freins avant : TamboursTambours
Freins arrière : TamboursTambours
ABS : NonNon
Pneus avant : 7.00 x 167.00 x 16
Pneus arrière : 7.00 x 167.00 x 16
Poids : 19201920
Poids tractable : 00
Performances
Poids/Puissance : 15.614.2
Vitesse : 135140
0 à 100 km/h : --
400 mètres DA : --
1000 mètres DA : --
Consommations
Sur route : --
Sur autoroute : --
En ville : --
En tout terrain : --
Moyenne : --
Reservoir : 90 L90 L
Autonomie autoroute : --
Emissions de CO2 : 0 g/km0 g/km
Prix & équipements
NB d'airbags : --
Climatisation : --
Prix de base : Plus fabriquéePlus fabriquée
Services
Assurez la
Financez la
Achetez la sous enchères
Donnez votre avis
iciici

Liens

Site officiel du constructeur : Toyota


Avis des internautes
VAQUER Jérôme
Modèle concerné : Toyota Land Cruiser SW FJ55
Note : 5/10