www.piecesauto24.com

Faites vous connaitre !

Cet emplacement publicitaire est disponible à la location, contactez nous !



Tapez un mot clé (exemple : TDI, Pajero...)


Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :
Format :
Inscription
Changer de format
Désinscription


Derniers essais Volkswagen


Dernières fiches techniques Volkswagen


Accueil 4rouesmotrices > Essais routiers > Volkswagen > Volkswagen Touareg V6 TDI

Librairie Volkswagen


Volkswagen Touareg V6 TDI : Essai

Entre une gamme à essence gourmande, un 5 cylindres que les clients trouvent un peu juste et un monstrueux V10 TDI, le V6 TDI pourrait bien être la motorisation idéale pour le Volkswagen Touareg. Vérification, sur route et hors-route…

Volkswagen Touareg V6 TDI

Ce V6 apparu en 2004 est maintenant bien connu des utilisateurs : il est déjà disponible dans la plupart des Audi (A4, A6 et A8), ainsi que dans la Phaeton. Comme tous les V6 TDI, il est ouvert à 90° et se distingue par son alimentation par rampe commune, alors que les 4 cylindres de la marque utilisent des injecteurs-pompe. Associé à 24 soupapes, à un turbo à géométrie variable, et à deux refroidisseurs, il offre au conducteur 225 chevaux et surtout un couple de 51 mkg à 1750 tr/min. De quoi animer un véhicule de ce format. Pour se faire, tout transite par une boite automatique à 6 rapports des plus modernes, avec gestion auto-adaptative et commande Tiptronic au levier et au volant, cette commande au volant optionnelle étant hors de prix.

Notre version d'essai, d'un vert vénitien proche du noir, dispose du pack chrome et des jantes optionnelles en 18 pouces. Rien à dire de ce côté, c'est absolument splendide, et on culpabilise déjà de l'emmener faire du franchissement. A l'intérieur, le pack cuir Nappa beige clair, assorti à la moquette tout aussi claire, est du meilleur effet car cela crée un contraste élégant avec le tableau de bord noir et souligné par des baguettes de bois verni et d'aluminium, deux matériaux qu'il n'était pourtant pas si évident de marier. A l'usage, l'entretien n'est sans doute pas des plus évidents, et l'usage de tapis de sol semble impératif. Mais que c'est beau ! La finition est du reste impeccable, et le toucher de n'importe quelle commande est agréable. L'aide au stationnement avant et arrière, optionnelle, semble impérative car les contours du véhicules sont très difficiles à cerner. Seul bémol dans le Touareg : l'écran multimédia.

Nous disposions en effet de l'option de radio navigation, qui se compose d'un écran 7 pouces regroupant les commandes audio, celles du GPS, un panneau de configuration du véhicule, ainsi qu'un sympathique menu tout-terrain indiquant le niveau de braquage des roues avant, la boussole et l'altimètre. A l'usage pourtant, nous ne sommes pas plus convaincu que cela. La résolution de l'écran n'est pas exceptionnelle, les couleurs choisies moyennement réussies, et la rapidité du système perfectible. C'est désagréable lorsqu'on utilise les commandes audio, mais ça l'est encore plus lorsqu'on utilise le GPS, qui n'est même pas capable d'afficher à l'écran les noms des voies rencontrées. Pour finir, les touches autour de l'écran font un peu « cheap ». Il s'agit du seul détail de finition portant à la critique. Vivement un système équivalent à celui utilisé chez le cousin Audi.

Les V6 TDI ont une caractéristique commune : leur sonorité extrêmement réussie. Le Touareg V6 TDI ne fait pas exception à la règle, et écouter ce moteur est un réel bonheur. Dans ces conditions, on savoure les instants où le moteur est encore froid, car l'engin est très bien insonorisé, et on saisit la moindre occasion de l'entendre un peu mieux. Ceci dit, le V6 TDI ne flatte pas que les oreilles, mais le reste aussi. Le couple arrive dès 1600 tr/min, et la puissance est disponible à la demande, car la boite automatique est très bien gérée dès le mode classique. Elle devient même franchement vive en position Sport, position qui rend plus chatouilleuse la pédale d'accélérateur. De quoi beaucoup s'amuser. Pour les plus teigneux, la boite Tiptronic se commande manuellement au levier ou via des palettes fixes au volant. A cet instant, on a oublié que l'on est au volant d'un 4x4 : l'engin est en effet capable de dépasser les 200 km/h et d'atteindre les 100 km/h en environ 10 secondes ! De ce côté, la conclusion est claire : le Touareg V6 TDI est parfaitement motorisé, et l'achat du V10 TDI devient dur à motiver…

Du côté du châssis, on est plus proche d'une berline que d'un 4x4 : 4 roues indépendantes, une caisse autoportante, et par conséquent un centre de gravité plus bas qu'un tout-terrain traditionnel. Associé à des ressorts fermes et des amortisseurs relativement souples, cela nous donne un véhicule très confortable dans toutes les situations, virant bien à plat dans les virages… comme une berline, mais avec laquelle un ralentisseur ou un nid de poule ne fait pas craindre pour le spoiler ou les pneus… En haussant le rythme, c'est toujours le cas, le véhicule reste extrêmement sain, même si la suspension paraîtra un peu souple. Deux solutions existent dans le catalogue des options, le châssis sport et la suspension pneumatique CDC. En poussant le Touareg V6 TDI dans ses toutes dernières extrémités, une attitude de sous-virage apparaît, que l'ESP sera en mesure d'enrayer. Mais il faut déjà y aller très fort…

Mais alors, ce Touareg V6 TDI, que vaut t'il en franchissement ? Il existe au catalogue diverses options susceptibles d'intéresser les amateurs du genre : le blocage de différentiel arrière, les barres stabilisatrices déconnectables, et bien entendu la suspension pneumatique CDC qui permet d'augmenter la garde au sol de ce 4x4. De tous ces équipements, notre version d'essai ne possède rien. Il lui reste cependant la gestion pilotée de son différentiel central, son antipatinage et son assistant au démarrage en côte. Du côté du pilotage du différentiel central (voir plus bas son fonctionnement), nous ne pouvons que saluer l'efficacité du système, car on en vient à faire du franchissement sans le verrouiller, ce que permet la boite de transfert même avec le réducteur activé. L'antipatinage est lui aussi performant, par rapport à ce que nous connaissons sur d'autres 4x4. Ce qui tombe bien, car le Touareg dans sa configuration de base n'a pratiquement pas de débattement de suspension, et se trouve le plus clair de son temps une roue en l'air. Mais ce qui gêne réellement sa progression, ce sont simplement ses angles caractéristiques : avec seulement 28.4° en attaque et surtout 22.1° en ventral, on se pose partout, même en tentant de tricher sur la trajectoire, et cela empire dès que l'on est dans les ornières… pour le franchissement, suspension CDC impérative, donc. Elle offre en prime l'avantage de disposer d'un gonfleur qui servira à regonfler les pneus une fois la séance terminée.

Volkswagen Touareg V6 TDI

Sur piste par contre, le Touareg est impérial. Les 4 roues indépendantes trouvent ici toute leur justification, et la très bonne tenue de route se retrouve. Le véhicule est très stable, vire à plat, la puissance est disponible en permanence, et on hausse petit à petit le rythme. La suspension que nous trouvions souple en conduite rapide sur route est parfaite pour la piste, même à bonne allure, et l'ESP est très permissif, il est possible de jouer avec le véhicule sans qu'il ne vienne nous déranger, il n'interviendra qu'en cas de grosse dérive. Si le Touareg nous a un peu laissé sur notre faim en franchissement, il a fait en tout cas l'unanimité une fois sur piste.

Le moteur V6 TDI est la motorisation incontournable sur le VW Touareg, car elle ne semble avoir que des qualités. Quant à ce 4x4 de manière générale, il sera parfait sur route et sur piste, mais nécessitera un minimum de préparation pour le franchissement. Ce qui ne devrait pas poser souci à sa clientèle, on ne peut plus routière…

Réagir sur le forum

 

  Remerciements
L'essai n'aurait pas été complet sans la possibilité d'évoluer sur un terrain privé dédié au franchissement. Nos remerciements vont donc à MLVO dont le terrain, en région parisienne, offre tous types de difficultés, ainsi qu'une piste de vitesse. Merci donc à eux pour leur disponibilité.

MLVO

Bookmark and Share


Volkswagen Touareg V6 TDI : Fiche technique
Caractéristiques techniques
Marque : Volkswagen
Modèle : Touareg I V6 TDI
Années de production : 2005-2007
Type du moteur : V6 à 90°
Energie : Diesel
Disposition du moteur : Longitudinal avant
Alimentation : Common rail
Suralimentation : Turbo à géométrie variable + 2 intercoolers
Distribution : 2 doubles arbres à cames en tête
Nombre de soupapes : 4 par cylindre
Alésage & Course : 83.0 x 91.4
Cylindrée : 2967
Compression : 17.0
Puissance : 225 ch à 4000 tr/min
Couple : 51.0 mkg à 1750 tr/min
Boite de vitesses : Auto 6 rapports
Réducteur : Série (rapport 2.66)
Puissance fiscale : 16
Transmission : Intégrale
Différentiel avant : Libre
Différentiel central : Coupleur multidisques électro-mécanique, blocable
Différentiel arrière : Libre, blocable en option
Antipatinage : Serie
ESP : Serie
Direction : Crémaillère, assistée
Carrosserie : Break 5 portes 5 places
Longueur : 475 cm
Largeur : 193 cm
Hauteur : 173 cm
Coffre : 500 litres
Garde au sol : 237 mm
Pente franchissable : 100%
Angle d'attaque : 28°
Angle central : 22°
Angle de sortie : 33°
Dévers maximal : 35°
Gué : 500 mm
Cx : -
Suspensions avant : Triangles superposés
Suspensions arrière : Triangles superposés
Freins avant : Disques ventilés (330mm)
Freins arrière : Disques (330mm)
ABS : Serie
Pneus avant : 255/60 VR17
Pneus arrière : 255/60 VR17
Poids : -
Poids tractable : 3500
Performances
Poids/Puissance : 0
Vitesse : 205
0 à 100 km/h : 9.5
400 mètres DA : 16.7
1000 mètres DA : 31.0
Consommations
Sur route : -
Sur autoroute : -
En ville : 16.5
En tout terrain : 15.5
Moyenne : 11.5
Reservoir : 100 L
Autonomie autoroute : -
Emissions de CO2 : 283 g/km
Prix & équipements
NB d'airbags : 10
Climatisation : Série
Prix de base : Plus fabriquée
Services
Assurez la
Financez la
Achetez la sous enchères
Donnez votre avis
ici

Liens

Avis des internautes
toulau
Modèle concerné : Volkswagen Touareg I R5 TDI
Note : 8/10
Voila 3 mois que je roule en Touareg, 5000 kms, j'ai l'impression qu'il n'y a pas de limites, elle est très confortable maniable, la qualitée de finition est très bonne.
Manque un peu de reprise en dessous de 1500 tr/min, le frainage sur la neige avec ces 2T4 c'est du sport, mieux vaut anticiper !!! ( pneux d'origine)
Ce SUV satisfait à mon idée de la voiture moderne, agréable en ville (sauf parking), bonne routière dans les limitations de vitesse et No Limits
bora
Modèle concerné : Volkswagen Touareg I R5 TDI
Note : 5/10
qui peut me dire le cout d'entretient du touareg r5 ,aux differentes vidanges.merci

Manuelito
Modèle concerné : Volkswagen Touareg I V10 TDI
Note : 5/10
Bonjour quels sont les probleme sur le touareg v10?