www.piecesauto24.com

Faites vous connaitre !

Cet emplacement publicitaire est disponible à la location, contactez nous !



Tapez un mot clé (exemple : TDI, Pajero...)


Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :
Format :
Inscription
Changer de format
Désinscription


Derniers essais Porsche


Dernières fiches techniques Porsche


Accueil 4rouesmotrices > Essais routiers > Porsche > Porsche Cayenne Diesel

Librairie Porsche


Porsche Cayenne Diesel : Essai

Il y a longtemps, bien longtemps, un véhicule arborait avec fierté sur son long capot le matricule suivant : PORSCHE DIESEL. C’était un tracteur. Est-ce donc par nostalgie que Porsche s’est mis à fabriquer, oserons-nous le dire, un 4x4 diesel ? Non.

Porsche Cayenne Diesel

Pour qu’une marque puisse survivre, elle et surtout son réseau, il faut multiplier les exemplaires diffusés, et souvent le nombre de modèles proposés. C’est le raisonnement que Porsche a tenu en sortant de sa monoculture (la 911) et en lançant la Boxster. Mais cela ne suffisait pas : c’est alors que le Cayenne a été lancé, via un projet mené conjointement avec Volkswagen pour son Touareg. Le Cayenne a multiplié les ventes de Porsche dans le monde, seulement voilà : pour encore augmenter les chiffres et satisfaire les actionnaires, il fallait un diesel dans la gamme. Or Porsche s’y refusait par principe. Déjà que la marque s’était mis à vendre des breaks hauts sur pattes…

Ce sont les normes antipollution qui auront raison des traditions. Afin de tirer vers le bas la moyenne de CO2 émise par la gamme Porsche, il fallait y intégrer un véhicule à forte diffusion mais aux émissions réduites. Seules deux possibilités s'offraient au constructeur Allemand : le diesel ou l'hybride. Mais il faut du temps et de l'argent pour développer la technologie hybride, tandis que pour avoir un moteur diesel il suffit de passer un coup de fil à Volkswagen qui fournit déjà le VR6 au Cayenne de base.

Porsche Cayenne Diesel

Et voilà comment on se retrouve au volant d’une Porsche. Pas une sportive mais un break à moteur diesel. Une voiture de déménageur ! Enfin, la marque a réussi à sauver les apparences : extérieurement, cette version est identique en tout point à l’autre Cayenne de base, celui équipé du 3.6 issu de la Passat R36. Les chromes sont en options, et le lettrage sur le hayon affiche simplement Cayenne. Petit à petit, la ligne du Cayenne commence à dater, même si le restylage de 2007 aide bien.

A l’intérieur il en est de même. Il n’est certes pas à la dernière mode, mais cela n’est pas gênant. L’ergonomie est parfaite, la finition très bonne, et la position de conduite excellente.  L'interface du GPS optionnel a été totalement revue. Et c'est tant mieux, car l'ancienne mouture présentait de nombreuses lacunes. Enfin, et pour finir, l’habitabilité est bonne pour une voiture telle que celle-ci.

Porsche Cayenne Diesel

Sous le capot, ô surprise, un diesel. C’est vrai qu’on se moque un peu, mais on a en notre possession toute une caisse de communiqués de Porsche déclarant que jamais un diesel n’équiperait l’un de ses véhicules. Bref ! On retrouve ici un moteur 3.0 TDI bien connu, puisqu’il équipe déjà pas mal de voitures par ailleurs (Audi A4, A6, A8, Q5, Q7, Volkswagen Phaeton et Touareg). Il offre à son conducteur la variante la plus aboutie du moment, c'est-à-dire celle qui offre 240 chevaux. A noter que sa sonorité a fait l’objet d’un travail particulier, et que le résultat est très correct. On peut s’étonner du choix de Porsche de n’avoir choisi que le V6 TDI pour son Cayenne. Et oui, car il existe après tout dans le groupe Volkswagen un V8 TDI de 326 chevaux et un V10 TDI de 350 chevaux ! Mais le but était de proposer et de diffuser un véhicule le plus respectueux de l’environnement possible, pas le SUV le plus performant possible.

Du reste, avec un couple de 56.1 mkg, on ne peut pas dire que le Cayenne soit dans le besoin ! Accouplé au choix à une boite 6 vitesses manuelle ou Tiptronic, il se montre bien suffisamment motorisé dans tous les cas de figure. Alors bien entendu, on ne pourra pas sortir la très grosse attaque sur route sinueuse, mais sa morphologie ne s’y prêtait de toute façon pas. Enfin… Remarquons tout de même que dans les enchainements rapides, il nous est apparu sensiblement plus maniable que les cousins Q7 4.2 TDI ou un Touareg V10 TDI : finalement, le V6 TDI était peut-être un bon compromis. Le Cayenne Diesel, qui ne l’affiche nulle part sur sa carrosserie, pointe tout de même à 215 km/h, atteint les 100 km/h en 8.4 secondes et passe la borne du kilomètre départ arrêté en « seulement » 30.1 secondes. Pour une Porsche, cela nous ramène certes au temps des 924 S, mais pour un 4x4 diesel c’est pas mal non ?

Porsche Cayenne Diesel

Parce qu’on avait presque oublié : il fait 4x4, aussi. Si si ! Bon, là tout propre, avec ses belles jantes larges et ses pneus route on ne se rend pas bien compte c’est vrai, mais il sait faire, ce qui n’est pas forcément le cas de certains de ses concurrents. Vous voulez des noms ? Les Audi Q7 3.0 TDI et BMW X5 xDrive 30d se passent de réducteur, le Mercedes ML350 CDI n’offre le sien qu’en option, et le Lexus RX450h… Stop, il ne faut pas se moquer, il a d’autres qualités mais surtout pas celle-ci.

Le Cayenne dispose en série d’un antipatinage, d’un blocage de différentiel central et d’un réducteur offrant un rapport intéressant pour le franchissement. Mais ce n’est pas tout, Porsche a joué le jeu à fond : en option, vous pourrez opter pour les barres antiroulis déconnectables permettant d’augmenter les faibles débattements de roue, pour la suspension pneumatique permettant de monter la garde au sol jusqu’à 300 mm, ou carrément en passer par le blocage de différentiel arrière ! Le catalogue des options propose même un second jeu de jantes montées en pneus tout-terrain. Ainsi doté, le Cayenne n’est pas manchot en tout-terrain ! En fait, il est même assez étonnant en franchissement et bluffera nombre de pratiquants qui attendront vainement qu’il s’immobilise. Tant que le terrain est sec. Dans le gras, il subit son poids élevé et le ou les blocages de différentiel n’arrivent plus à compenser le manque de débattements. Reste qu’il s’agit d’un SUV habile en franchissement. Seul le Range Rover Sport fait (largement) mieux !

Porsche Cayenne Diesel

Sur piste rapide, on retrouve toutes les qualités dont le Cayenne avait déjà fait preuve sur route : vif, incisif, il aime rouler vite et transmets son plaisir à ses occupants. Voilà un véhicule parfaitement dans son élément lorsqu’il est à l’attaque ! Sa direction et la gestion de sa motricité sont à prendre en exemple. Dans cet exercice, il est certain que la suspension pneumatique optionnelle, qui se paramètre en temps réel (système PASM), est un avantage. Seul bémol : les pneus de série, routiers et aux flancs exposés, risquent de ne pas tenir longtemps. Ce qui nous ramène à la liste des options et des pneus tout-terrain…

Que dire de plus ? Nous pourrions vous parler du prix du Porsche Cayenne Diesel. Mais ça ne sert à rien : il n’est pas plus cher que ses concurrents pré-cités, et comme eux il dispose d’une très longue liste d’options, permettant de se composer son Cayenne, de le personnaliser à souhait et de l'adapter à son usage futur. En matière de revente, les autres Cayenne se vendent à bas prix, motorisations essence oblige. Celui-ci ne pourra que mieux se revendre. Et comme en neuf il est moins cher que les autres Cayenne, on peut donc dire qu’il s’agit de la version la plus raisonnable de la gamme. Ce qui n’était pas difficile, il est vrai.

Porsche Cayenne Diesel

Vous pouvez considérer ce Cayenne comme le seul diesel de la gamme Porsche, ce qui en fait le vilain petit canard. Ou vous dire que c’est le seul SUV diesel signé Porsche : ce qui en fait modestement le plus compétent dans la plupart des utilisations.

Réagir sur le forum

Bookmark and Share


Porsche Cayenne Diesel : Fiche technique
Caractéristiques techniques
Marque : Porsche
Modèle : Cayenne I Diesel
Années de production : 2009-2010
Type du moteur : V6 à 90° (Volkswagen)
Energie : Diesel
Disposition du moteur : Longitudinal avant
Alimentation : Common rail
Suralimentation : Turbo à géométrie variable + intercooler
Distribution : 2 doubles arbres à cames en tête
Nombre de soupapes : 4 par cylindre
Alésage & Course : 83.0 x 91.4
Cylindrée : 2967
Compression : -
Puissance : 240 ch à 4000 tr/min
Couple : 56.1 mkg à 2000 tr/min
Boite de vitesses : 6 rapports
Réducteur : Série
Puissance fiscale : 16
Transmission : Intégrale
Différentiel avant : Libre
Différentiel central : Coupleur multidisques électro-mécanique, blocable
Différentiel arrière : Libre, blocable en option
Antipatinage : Serie
ESP : Serie
Direction : Crémaillère, assistée
Carrosserie : Break 5 portes 5 places
Longueur : 480 cm
Largeur : 193 cm
Hauteur : 170 cm
Coffre : 540 litres
Garde au sol : 217 mm
Pente franchissable : -%
Angle d'attaque : 29°
Angle central : 20°
Angle de sortie : 26°
Dévers maximal :
Gué : 0 mm
Cx : -
Suspensions avant : Triangles superposés
Suspensions arrière : Multibras
Freins avant : Disques ventilés
Freins arrière : Disques ventilés
ABS : Serie
Pneus avant : 235/65 VR17
Pneus arrière : 235/65 VR17
Poids : -
Poids tractable : 3500
Performances
Poids/Puissance : 0
Vitesse : 215
0 à 100 km/h : 8.4
400 mètres DA : 16.1
1000 mètres DA : 30.1
Consommations
Sur route : -
Sur autoroute : -
En ville : -
En tout terrain : 14.0
Moyenne : -
Reservoir : 100 L
Autonomie autoroute : -
Emissions de CO2 : 244 g/km
Prix & équipements
NB d'airbags : 8
Climatisation : Série
Prix de base : 57774
Services
Assurez la
Financez la
Achetez la sous enchères
Donnez votre avis
ici

Liens

Avis des internautes
Aucun avis posté sur Porsche Cayenne Diesel