www.piecesauto24.com

Faites vous connaitre !

Cet emplacement publicitaire est disponible à la location, contactez nous !



Tapez un mot clé (exemple : TDI, Pajero...)


Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :
Format :
Inscription
Changer de format
Désinscription


Derniers essais Porsche


Dernières fiches techniques Porsche


Accueil 4rouesmotrices > Essais routiers > Porsche > Porsche Cayenne S

Librairie Porsche


Porsche Cayenne S : Essai

Au royaume des SUV de prestige, deux frères de conception s'opposent par leur mécanique : les VW Touareg V10 TDI et Porsche Cayenne S. Comme nous avions déjà essayé le premier nommé, il était intéressant de toucher au second…

Porsche Cayenne S

Il était vital pour Porsche, l'un des rares derniers constructeurs indépendants à l'époque, d'augmenter sa production. Néanmoins, cela ne pouvait se faire comme Jaguar par la création d'une traction avant à moteur diesel (X-Type) ! La solution était donc de créer un véhicule à l'image dynamique : dans le genre, le 4x4 n'est pas à la traîne. Secteur à succès, il permettait de plus à Porsche de produire un véhicule 5 portes et donc d'élargir sa clientèle radicalement. Développer un véhicule de A à Z aurait coûté trop cher, mais comme le partenaire de toujours, Volkswagen, cherchait aussi à en développer un…

Que dire du design du véhicule ? Tous les goûts sont dans la nature, toutefois nous nous risquerons à donner notre avis. La silhouette globale est celle d'un SUV assez équilibré, sur lequel on a essayé de greffer des éléments caractéristiques de Porsche. Mais outre la ligne, le problème durant l'essai était l'image que l'on donnait. Roulez avec une Porsche 911 avec un aileron en carbone de 2 mètres de large et les gens regardent avec envie mais respect de la machine et de la science du pilotage. Au volant du Cayenne S, on sent le poids du regard des passants, des motards, des autres conducteurs. La bête est voyante, cela procure quelques avantages, les voitures se poussent beaucoup plus rapidement sur l'autoroute, certaines femmes nous laissent la priorité avec un grand sourire, mais l'effet le plus remarquable est cette catalyse de la haine sociale et de la jalousie !

Le Porsche Cayenne se décline à l'époque en trois motorisations. Si le premier est à 6 cylindres, il n'a cependant aucun rapport avec les légendaires flat-six de la marque : ce n'est qu'un VR6 tiré de la gamme Volkswagen, le seul moteur essence qu'il ait en commun avec le frère Touareg. Pour le reste de la gamme, Porsche a développé un nouveau V8 de 4511 cm3, disponible en version atmosphérique (Cayenne S, 340 chevaux) et en biturbo (Cayenne Turbo, 450 chevaux). Cette variante S est aussi puissante que ses concurrentes, mais reste néanmoins en retrait en matière de couple.

Rien à dire face au chrono : le Cayenne S, fort de ses 340 chevaux, propose des performances exceptionnelles pour un 4x4, qui permettent même de remettre en place bon nombre de berlines. Néanmoins, si l'on compare ces performances à celles du Touareg V10 TDI, qui dispose de quelques 27 chevaux de moins mais aussi de… 33.7 mkg supplémentaires (!!!), les accélérations et la vitesse de pointe ne progressent pas. Mais ce type de véhicule ne se conduit pas le couteau entre les dents, et les reprises sont tout aussi importantes que les accélérations. Et là, déception. Avec 42.8 mkg et un poids de 2.5 tonnes, la boite rétrograde de 2 voir 3 rapports, comme un X5 4.8is par exemple. Ca monte dans les tours, mais ça n'accélère pas tant que ça ! Une comparaison avec un Touareg V10 TDI est sans appel. Revue de détail : la boite Tiptronic 6 rapports n'a pas de palettes au volant, juste des basculeurs +/- peu pratiques, et surtout pas de mode de sélection Sport, un certain handicap par rapport au VW. Bref, pour écraser la concurrence, il faut passer par le Cayenne Turbo, qui pour sa part sort vraiment du lot.

Côté châssis, il faut souligner la qualité de la suspension pneumatique optionnelle. Bien sur, les 4 roues indépendantes de ce 4x4 aident au confort et à la tenue de route, mais la comparaison avec le Touareg V10 TDI qui dispose de la même technologie est clairement à l'avantage du Cayenne : le comportement est bien plus sympa et réactif que le pataud Touareg. Les réglages sont made by Porsche, tout simplement. Alors que le Touareg répartit sa puissance à 50-50% entre les essieux, le Cayenne privilégie l'essieu arrière à hauteur de 62%. Ceci doit expliquer cela. La direction semble différente également, et donnant moins l'impression de « coller ». La démultiplication est sûrement moins grande... A noter que le modèle d'essai était équipé d'une monte pneumatique optionnelle en 19 pouces, qui doivent sans doute avoir leur rôle dans ce sentiment… Côté freins, nous avons d'énormes étriers 6 pistons, plus grands que sur une 911 GT3 ou une Turbo ! Avec le poids de la bête, c'est assez efficace, 3 ou 4 fois, cela permet un freinage d'urgence très efficace, mais le système sature ensuite très vite, et retire dans une certaine mesure la possibilité de conduire de manière réellement sportive.

Porsche Cayenne S

Malgré les origines Porsche de ce 4x4, sa conception est tout à fait dans les normes de ce qui se pratique pour la catégorie. A savoir, caisse autoportante à châssis intégré, 4 roues indépendantes, et gestion de la motricité confiée aux maintenant courants antipatinage (ABD), contrôle de stabilité (PSM) et contrôle en montée et en descente (PHM). Reconnaissons à Porsche l'effort d'y adjoindre une vraie boite de transfert (qui est de plus activable en roulant, à moins de 15 km/h), un blocage de différentiel central, et même en option une suspension pneumatique (ensemble PASM), des barres antiroulis déconnectables et un blocage de différentiel arrière (pack Offroad Technique). Avec tout ceci, et correctement chaussé, un Porsche Cayenne est capable de faire quelques miracles en franchissement, sous certaines conditions : un temps sec sera préférable, car les blocages y compensent plus facilement le manque de débattement que dans le gras où son poids jouera contre lui, et ne pas utiliser les aides électroniques de manière intensive, car le recours fréquent aux freins pourrait finir par avoir raison du système, laissant le 4x4 sans assistance, à l'ancienne ! Néanmoins, effet garanti sur un terrain de 4x4 auprès des vieux routards du franchissement…

Nous sommes dans une Porsche, et qui plus est une Porsche qui n'est pas dédiée aux performances pures, le constructeur a donc pu se laisser aller sur les équipements comme par exemple le double vitrage. A noter cependant que le Cayenne S ne dispose pas de nombre d'équipements qui sont présents sur le Touareg V10 TDI. Ajoutez ces équipements optionnels au Cayenne et il deviendra plus cher que le VW. Le logo Porsche, sans doute. La finition est bonne (heureusement), le cuir intégral caramel du modèle d'essai donne une impression assez joyeuse. Tout l'accastillage est spécifique, mais les commandes sont au même endroit que dans un Touareg ! Les sièges sont cependant plus agréables, plus enveloppants. Le GPS sur DVD est très réactif, rien à voir avec le lent système par CD-ROM du Volkswagen. Les aides au parking avant et arrière sont très pratiques (visible dans le rétro pour l'arrière), mais il y a surtout et surtout le gadget à avoir pour la frime : la caméra de recul. Tout ceci, en option. En option également, mais au moins aussi recommandable, le Bose Surround Sound-System, qui profite de l'insonorisation apportée par le double vitrage, à peine perturbé par le feulement du V8. Mais il faut noter que l'équipement de ce Cayenne S, qui a coûté avec ses options autour des 100 000 euro, est encore insuffisant ! Il n'y a pas de Keyless-go, et il faut sortir la clef de la poche pour la placer dans le tableau de bord à chaque utilisation. Pas non plus de toit ouvrant, d'attelage électrique, de rétroviseurs rabattables électriquement, ils ne sont pas électrochromes non plus, il n'y a pas d'allumage automatique des phares, etc... D'origine, il n'y a même pas de Cruise Control !

Porsche Cayenne S

Le frère Touareg V10 TDI arbore un logo VW, il est plus discret dans son ensemble, et sa motorisation est plus agréable. Mais le Porsche Cayenne S a pour lui ses sièges, le double vitrage, le GPS sur DVD, son toucher de route et bien entendu… sa caméra de recul. Alors vous savez maintenant lequel choisir en fonction de vos attentes.

4rouesmotrices & Vassim

Réagir sur le forum

Bookmark and Share


Porsche Cayenne S : Fiche technique
Caractéristiques techniques
Marque : PorschePorsche
Modèle : Cayenne I S Tiptronic SCayenne I S Tiptronic S (PASM)
Années de production : 2003-20072003-2007
Type du moteur : V8 à 90°V8 à 90°
Energie : EssenceEssence
Disposition du moteur : Longitudinal avantLongitudinal avant
Alimentation : Gestion Bosch MotronicGestion Bosch Motronic
Suralimentation : --
Distribution : 2 doubles arbres à cames en tête + Variocam2 doubles arbres à cames en tête + Variocam
Nombre de soupapes : 4 par cylindre4 par cylindre
Alésage & Course : 93.0 x 83.093.0 x 83.0
Cylindrée : 45114511
Compression : 11.511.5
Puissance : 340 ch à 6000 tr/min340 ch à 6000 tr/min
Couple : 42.8 mkg à 2250 tr/min42.8 mkg à 2250 tr/min
Boite de vitesses : Auto 6 rapportsAuto 6 rapports
Réducteur : SérieSérie
Puissance fiscale : 2727
Transmission : IntégraleIntégrale
Différentiel avant : LibreLibre
Différentiel central : Coupleur multidisques électro-mécanique, blocableCoupleur multidisques électro-mécanique, blocable
Différentiel arrière : Libre, blocable en optionLibre, blocable en option
Antipatinage : SerieSerie
ESP : SerieSerie
Direction : Crémaillère, assistéeCrémaillère, assistée
Carrosserie : Break 5 portes 5 placesBreak 5 portes 5 places
Longueur : 478 cm478 cm
Largeur : 193 cm193 cm
Hauteur : 170 cm170 cm
Coffre : 540 litres540 litres
Garde au sol : 217 mm273 mm
Pente franchissable : 100%100%
Angle d'attaque : 29°32°
Angle central : 20°24°
Angle de sortie : 26°27°
Dévers maximal : 35°35°
Gué : 500 mm500 mm
Cx : 0.390.39
Suspensions avant : Triangles superposésTriangles superposés
Suspensions arrière : MultibrasMultibras
Freins avant : Disques ventilés (350mm)Disques ventilés (350mm)
Freins arrière : Disques ventilés (330mm)Disques ventilés (330mm)
ABS : SerieSerie
Pneus avant : 255/55 YR18255/55 YR18
Pneus arrière : 255/55 YR18255/55 YR18
Poids : 24732473
Poids tractable : 35003500
Performances
Poids/Puissance : 7.277.27
Vitesse : 230230
0 à 100 km/h : 8.08.0
400 mètres DA : 15.915.9
1000 mètres DA : 27.727.7
Consommations
Sur route : 14.214.2
Sur autoroute : 15.215.2
En ville : 22.222.2
En tout terrain : 19.019.0
Moyenne : 17.917.9
Reservoir : 100 L100 L
Autonomie autoroute : 658658
Emissions de CO2 : 361 g/km361 g/km
Prix & équipements
NB d'airbags : 88
Climatisation : SérieSérie
Prix de base : Plus fabriquéPlus fabriqué
Services
Assurez la
Financez la
Achetez la sous enchères
Donnez votre avis
iciici

Liens

Avis des internautes
le porschiste
Modèle concerné : Porsche Cayenne I S Tiptronic S
Note : 9/10
avec ou sans supension pneumatique le cayenne S est une petite merveille de travail d'ingénieur. Por vous donner une idée, le comportement routier est très proche d'une audi s6! mais la boite auto est 100 fois mieux sur le cayenne : on la croirait commander par la pensée, c'est hallucinant! y' a là un boulot d'ingénieur que l'on ne retrouve dans aucune autre marque. Pareil pour les suspensions, même avec les resorts classiques la voiture est très agréables. Les essais chez porsche ont dués 2 ans de plus que chez WV et cela se sent. le touareg est pataud, non réactif, il se vautre dans les virages serrés, mêm avec la suspension élaborée et en position sport! Le touareg vous descend un col en 6ème en position sport ,quand le cayenne passe tout seul la seconde en "D". Bref, un monde.La conso du cayenne, là c'est dommage: 23 litres en spotif, 18 llitres en normal. mais chaque kilimètre est un bonheur. sur la neige avec des pneus hiver, c'est fantastique. très impressionnant.