Faites vous connaitre !

Cet emplacement publicitaire est disponible à la location, contactez nous !



Tapez un mot clé (exemple : TDI, Pajero...)


Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :
Format :
Inscription
Changer de format
Désinscription


Derniers essais Mitsubishi


Dernières fiches techniques Mitsubishi


Accueil 4rouesmotrices > Essais routiers > Mitsubishi > Mitsubishi Outlander

Librairie Mitsubishi


Mitsubishi Outlander : Essai

Mitsubishi n'est pas du genre à s'endormir sur ses lauriers. Aussi, 5 ans après son lancement, la seconde génération d'Outlander laisse déjà la place à place à une troisième génération. Comme beaucoup de nouveaux modèles, cette nouvelle génération nous promet des gains en habitabilité, en confort, en équipements et même en consommation. Tellement de promesses qu'il fallait absolument vérifier à la sortie du modèle.

Le look a bien changé. Adieu la calandre Jet Fighter qui nous plaisait tant, et place à un style plus classique. On sent que le véhicule se veut plus haut de gamme, avec par exemple le lettrage "Mitsubishi" sur le capot comme sur un Range Rover : une spécificité des versions françaises.

Mitsubishi Outlander

Ca continue à l'intérieur, avec un habitacle beaucoup plus haut de gamme. De gros progrès ont été fait en finition et en qualité perçue, même si ça n'est pas encore parfait. Le GPS par exemple, dont la navigation est toujours bonne mais dans les menus sont contraires à la logique. Malgré un gabarit identique au précédent, le nouvel Outlander profite d'une meilleure habitabilité. Les équipements progressent, avec sur certaines versions des éléments inédits jusqu'à présent: régulateur de vitesse adaptatif, dispositif anticollision œuvrant jusqu'à 60 km/h, alerte de franchissement de ligne, hayon à commande électrique... Ce dernier n'est plus en deux parties comme par le passé et c'est dommage. On garde toujours l'accès à deux sièges supplémentaires dans le coffre en revanche, sauf pour la version de base et pour la prometteuse version hybride rechargeable qui promet 50 km d'autonomie.

À défaut d'hybride, nous disposions du 2.2 DiD déjà connu du précédent Outlander qui promet comme on vous le disait certaines économies. Très porté là dessus, notre Mitsubishi Outlander profite d'une très bonne aérodynamique (faible Cx), d'un Stop and Go et d'une caisse allégée, autant d'éléments qui profiteront bien entendu à la version hybride. Le résultat des là, puisque les émissions de CO2 sont réellement faibles. Malgré le nouveau barème extrêmement sévère, le Mitsubishi Outlander n'est donc pas frappé de malus. En échange, la puissance du 2.2 DiD passe de 177 à 150 chevaux... Dur de faire rêver les aventuriers ou de briller en soirée avec ça ! Certes, le couple dispose d'une belle valeur de 38.8 mkg... Bon, faut voir au volant quoi...

Mitsubishi Outlander

Mais voilà, une fois au volant notre Mitsubishi Outlander tient ses promesses. Autrement dit, les 150 chevaux sont largement présents, et l'on aurait facilement pensé en avoir plus que ça. L'Outlander marche bien, très bien même ! Et il consomme aussi peu que prévu, puisque nous avons tourné à moins de 8 L malgré nos parcours en ville, notre boucle sur piste et une conduite dynamique... L'ASX étant très frugal, il n'était finalement pas étonnant que l'Outlander le soit aussi. Autre point positif, un certain silence de fonctionnement. L'Outlander a décidément mûri !

Comme la plupart de ses confrères, l'Outlander est désormais disponible en version 2 roues motrices, mais ça ne nous a évidemment pas intéressé, nous autres amateurs de bourbiers. C'est donc un 4wd que nous avons emmené sur les pistes de la Côte d'Azur... Pour remplacer l'ancienne molette de commande de transmission, on trouve un (moins pratique) bouton qui fait défiler au tableau de bord les différents modes, le bien nommé 4wd Eco (équivalent à l'ancien 2wd), le toujours bien nommé 4wd Auto et le 4wd Lock, un nom un peu abusif puisque l'on va vite constater qu'il n'y a pas de verrouillage de différentiel central.

Mitsubishi Outlander

Ça n'est pas grave puisque l'Outlander n'entend évidemment pas faire concurrence au Mitsubishi Pajero en franchissement. Sur piste rapide, il nous a évidemment comblé, puisqu'il permet en bon SUV de rouler vite sans effort, et même de s'amuser un peu en glisse une fois le contrôle de stabilité déconnecté. Les limites seront bien entendu données par les pneus routiers et par le manque de protection de la carrosserie, mais on aura noté tout de même que le 2.2 DiD dispose d'un couple suffisant à très bas régime, et que l'antipatinage est bien calibré, permettant de franchir facilement de petits croisements de pont sans à coup, et sans avoir à emballer le moteur.

Bien équipé dès la finition d'accès, ce nouveau Mitsubishi Outlander a le bon goût de ne pas faire payer ses progrès: +1% d'augmentation seulement sur la finition Invite de base. Il faut dire que l'Outlander est un élément important de la stratégie de la marque chez nous, puisque ce segment de marché est le seul qui a progressé (+13%), dans un marché en pleine récession. Un segment où il faut être absolument ! À propos, il n'y aura pas de dérivé chez PSA, comme les 4007 et C-Crosser par le passé.

Mitsubishi Outlander

Même si notre goût nous faisait préférer le précédent modèle, force est de reconnaître que l'Outlander tient des promesses:un bien meilleur véhicule d'un côté, et des coûts maîtrisés dans l'autre. Face à cette offre très homogène, l'hybride devra vraiment se surpasser !

Réagir à l'essai du Mitsubishi Outlander sur le forum

Texte & photos: Manu Bordonado
Vidéo: Manu Bordonado & Pascal Gourbeyre

 

 

Mitsubishi Outlander

Bookmark and Share


Mitsubishi Outlander : Fiche technique
Caractéristiques techniques
Marque : Mitsubishi
Modèle : Outlander III 2.2 DID 4wd
Années de production : 2012-
Type du moteur : 4 cylindres en ligne
Energie : Diesel
Disposition du moteur : Transversal avant
Alimentation : Common rail
Suralimentation : Turbo à géométrie variable + intercooler
Distribution : Double arbre à cames en tête
Nombre de soupapes : 4 par cylindre
Alésage & Course : 86.0 x 97.6
Cylindrée : 2268
Compression : -
Puissance : 150 ch à 3500 tr/min
Couple : 38.7 mkg à 1750 tr/min
Boite de vitesses : 6 rapports
Réducteur : Non
Puissance fiscale : 8
Transmission : Intégrale
Différentiel avant : Libre
Différentiel central : Coupleur multidisques
Différentiel arrière : Libre
Antipatinage : Serie
ESP : Serie
Direction : Crémaillère, assistance électrique dégressive
Carrosserie : Break 5 portes 5 ou 7 places
Longueur : 466 cm
Largeur : 180 cm
Hauteur : 168 cm
Coffre : 477 litres
Garde au sol : 190 mm
Pente franchissable : -%
Angle d'attaque :
Angle central :
Angle de sortie :
Dévers maximal :
Gué : 0 mm
Cx : -
Suspensions avant : Pseudo McPherson
Suspensions arrière : Multibras
Freins avant : Disques ventilés
Freins arrière : Disques
ABS : Serie
Pneus avant : 225/55 R18
Pneus arrière : 225/55 R18
Poids : -
Poids tractable : 2000
Performances
Poids/Puissance : 0
Vitesse : -
0 à 100 km/h : -
400 mètres DA : -
1000 mètres DA : -
Consommations
Sur route : -
Sur autoroute : -
En ville : -
En tout terrain : -
Moyenne : -
Reservoir : 60 L
Autonomie autoroute : -
Emissions de CO2 : 138 g/km
Prix & équipements
NB d'airbags : 9
Climatisation : Série
Prix de base : 31500
Services
Assurez la
Financez la
Achetez la sous enchères
Donnez votre avis
ici

Liens

Avis des internautes
Aucun avis posté sur Mitsubishi Outlander