www.piecesauto24.com

Faites vous connaitre !

Cet emplacement publicitaire est disponible à la location, contactez nous !



Tapez un mot clé (exemple : TDI, Pajero...)


Inscrivez-vous à notre newsletter
Adresse email :
Format :
Inscription
Changer de format
Désinscription


Derniers essais Land Rover


Dernières fiches techniques Land Rover


Accueil 4rouesmotrices > Essais routiers > Land Rover > Land Rover Defender

Librairie Land Rover


Land Rover Defender : Essai

 

Land Rover Defender

C'est le 30 avril 1948 qu'a été présenté au Salon de l'automobile d'Amsterdam le tout premier Land Rover. Pratiquement 59 ans plus tard, nous voici à une encablure du pays de Galles pour en découdre avec l'ultime évolution du Defender sur les pistes du Land Rover Experience.

La forme du Land Rover n'avait pas été choisie par un designer à l'époque : c'est sa fonction qui l'avait dessinée. S'il a été renommé Defender au cours de sa carrière, sa ligne n'a que peu évolué durant ces quelques dizaines d'années et le modèle 2007 ne déroge pas à la règle. D'une part car cela lui permet de conserver toute compatibilité avec les versions plus anciennes. D'autre part car le Def' est entre-temps devenu une véritable légende roulante et que tout changement expose la marque à une levée de boucliers de la part des amateurs de la marque (voir encadré plus bas). Ainsi, le Defender 2007 ressemble sans hésitation à ses prédécesseurs et c'est très bien comme ça. Pourtant, il reste possible de reconnaître le dernier né de ses ancêtres. Principalement, le capot reçoit un bosselage permettant d'accueillir le nouveau moteur, plus haut. Ensuite, le bas du pare-brise perd ses volets qui permettaient de ventiler l'habitacle. On en distingue toujours leurs formes, mais ils sont maintenant soudés. Enfin, la marque LAND ROVER apparaît maintenant en grosses lettres collées en bout de capot, tandis que le logo DEFENDER en haut de la calandre disparaît. Des détails, en somme.

Land Rover DefenderLand Rover Defender

L'une des grosses évolutions du Land Rover Defender 2007, c'est son nouvel habitacle. Je rassure tout de suite les puristes : tout n'a pas changé. Le volant, le siège et les pédales ne sont toujours pas alignés et obligent à mettre le coude à portière pour retrouver un minimum de confort. De même, le siège ne recule toujours pas beaucoup et la position de conduite n'évolue donc absolument pas. Mais c'est entré dans les mœurs et cela fait maintenant partie de la marque de fabrique de ce 4x4. Le tableau de bord est en revanche totalement nouveau et accueille des équipements modernes : un système de chauffage digne de ce nom, une climatisation optionnelle qui n'est plus au niveau de vos genoux, divers systèmes audio plus performants et capables pour certains de lire des MP3, et une instrumentation reprise du Discovery, et accueillant enfin un compte-tours. Les normes de sécurité interdisent à présent les banquettes longitudinales que l'on trouvait dans le coffre des Defender. Elles sont remplacées par deux sièges placés face à la route et qui se replient en portefeuille sans aucun effort. Ainsi, le 90 SW passe de 6 à 4 places, et le 110 SW de 9 à 7 places. Notons pour terminer que les espaces de rangement ne sont toujours pas présents en nombre : outre le vide-poche en face du passager, il y a un large rangement entre les sièges avant. Pas de trace d'une boite à gants ou même simplement de vide-poches…

L'autre grosse évolution du Def', c'est son groupe propulseur. Les normes antipollution ont rattrapé le moteur Td5, et il fallait trouver une solution. Land Rover appartenant à Ford, le solution a été rapidement trouvée : il suffisait de récupérer le moteur "Puma" du Transit. D'une cylindrée de 2.4 litres, il est coiffé par 16 soupapes commandées par un double arbre à cames en tête et alimenté par une injection à rampe commune de troisième génération. Jamais un Defender n'a eu un moteur aussi moderne ! Malgré tout ceci la puissance n'évolue pas et reste à 122 chevaux. Le couple gagne en revanche 20% pour passer maintenant à 36.7 mkg. Mais surtout ce sont les courbes qui évoluent : à tous les régimes puissance et couple sont présents. En prime, le Defender a également récupéré du Ford Transit sa boite 6 rapports. Le châssis n'évolue en revanche pas et la transmission non plus : on a toujours affaire à une transmission intégrale permanente avec blocage du différentiel central, éventuellement complétée par un antipatinage disponible en option.

Land Rover Defender

Avec un châssis et une transmission identique, le comportement en franchissement pur n'évolue pas. Mais ce n'était pas nécessaire : le Defender est depuis bien longtemps une référence en la matière. Néanmoins, l'adoption d'une boite 6 a permis de raccourcir le premier rapport. Celui-ci s'associe aux 36.7 mkg du moteur Puma pour offrir un comportement de tracteur. Sur les zones que nous avaient tracé Land Rover j'ai pu passer la plupart des difficultés en première, sur le régime de ralenti, et sans même utiliser le réducteur. Le blocage de différentiel central a également peu servi grâce à l'antipatinage. En additionnant tout ceci, le Defender est meilleur que jamais en franchissement. La garde au sol et les angles caractéristiques restent idéaux, et le débattement des suspensions fera rêver plus d'un franchisseur. Sur piste rapide, la relative fermeté du Defender le dessert quelque peu. Ce phénomène est bien entendu plus gênant sur le 90 que sur le 110.

On n'achète pas un Land Rover Defender pour son agrément routier en principe. Mais le modèle 2007 progresse sur ce point. Le nouveau moteur et le nouveau tableau de bord (en une seule partie pour réduire les sources de vibration) ont fait baisser le niveau sonore dans l'habitacle de manière sensible. Le couple permet de faire tourner le moteur a des régimes plus bas. Et puis sur autoroute on a plaisir à utiliser le sixième rapport : il permet en effet de cruiser à 120-130 avec un moteur ronronnant à 2500 tr/min. Les autres rapports de boite ont été resserrés et offrent au Defender de bonnes accélérations. Replaçons les choses dans leur contexte : il est hors de question de comparer l'agrément de conduite à celui d'un SUV. Néanmoins, le Defender n'a jamais été aussi agréable à conduire sur route et on est maintenant loin de la corvée qui était parfois le cas sur certains modèles par le passé.

Land Rover Defender

A chaque nouvelle norme on craint que le Defender ne soit obligé d'évoluer en profondeur, en perdant son âme. Mais cette nouvelle évolution, la sixième depuis 1948, se contente de le faire progresser en terme de performances et de confort… auditif. Sans se départir des défauts qui, loin de vous gâcher la vie, finissent au contraire par le rendre encore plus attachant et en font « le Def » tel que nous le connaissons. Avec la garantie qu'il soit au catalogue au moins jusqu'en 2012.

Réagir sur le forum

  Le design du Defender


Gerry McGovern En parallèle à cet essai, Land Rover nous a permis de rencontrer celui qui a dessiné (!!) le nouveau Defender, Gerry McGovern. Ce dernier n’est pas le premier venu puisqu’il a dessiné par le passé la Rover 200, la 75, la MG F et surtout la New Mini. Ici, il n’a touché qu’au capot et au tableau de bord. « Le Defender est une icône automobile du design fonctionnel. Chaque ligne et chaque surface semblent liées, d’une manière ou d’une autre, à ses capacités extraordinaires. C’est pour cela que nous avons choisi d’apporter le moins de changements possibles à l’extérieur ». Que vous avez bien fait, Mr McGovern !


Bookmark and Share


Land Rover Defender : Fiche technique
Caractéristiques techniques
Marque : Land RoverLand Rover
Modèle : Defender 90 SWDefender 110 SW
Années de production : 2007-20112007-2011
Type du moteur : 4 cylindres en ligne (Ford)4 cylindres en ligne (Ford)
Energie : DieselDiesel
Disposition du moteur : Longitudinal avantLongitudinal avant
Alimentation : Common railCommon rail
Suralimentation : Turbo à géométrie variable Garrett + intercoolerTurbo à géométrie variable Garrett + intercooler
Distribution : Double arbre à cames en têteDouble arbre à cames en tête
Nombre de soupapes : 4 par cylindre4 par cylindre
Alésage & Course : 90.0 x 95.090.0 x 95.0
Cylindrée : 24012401
Compression : 17.517.5
Puissance : 122 ch à 3500 tr/min122 ch à 3500 tr/min
Couple : 36.7 mkg à 2000 tr/min36.7 mkg à 2000 tr/min
Boite de vitesses : 6 rapports6 rapports
Réducteur : Série (2.70)Série (2.70)
Puissance fiscale : 1010
Transmission : IntégraleIntégrale
Différentiel avant : LibreLibre
Différentiel central : BlocableBlocable
Différentiel arrière : LibreLibre
Antipatinage : En optionEn option
ESP : NonNon
Direction : --
Carrosserie : Break 3 portes 4 placesBreak 5 portes, 5 ou 7 places
Longueur : 389 cm464 cm
Largeur : 179 cm179 cm
Hauteur : 197 cm202 cm
Coffre : 0 litres0 litres
Garde au sol : 253 mm0 mm
Pente franchissable : 100%100%
Angle d'attaque : 47°49°
Angle central : 33°30°
Angle de sortie : 47°35°
Dévers maximal : 35°35°
Gué : 500 mm500 mm
Cx : --
Suspensions avant : Essieu rigide, ressortsEssieu rigide, ressorts
Suspensions arrière : Essieu rigide, ressortsEssieu rigide, ressorts
Freins avant : Disques ventilésDisques
Freins arrière : DisquesDisques
ABS : En optionEn option
Pneus avant : 7.50 R167.50 R16
Pneus arrière : 7.50 R167.50 R16
Poids : --
Poids tractable : 35003500
Performances
Poids/Puissance : 00
Vitesse : --
0 à 100 km/h : --
400 mètres DA : --
1000 mètres DA : --
Consommations
Sur route : --
Sur autoroute : --
En ville : --
En tout terrain : --
Moyenne : --
Reservoir : 60 L75 L
Autonomie autoroute : --
Emissions de CO2 : 266 g/km291 g/km
Prix & équipements
NB d'airbags : --
Climatisation : OptionOption
Prix de base : 2650030000
Services
Assurez la
Financez la
Achetez la sous enchères
Donnez votre avis
iciici

Liens

Avis des internautes
Aucun avis posté sur Land Rover Defender